Amadeus de Milos Forman

ARTE rediffuse dimanche 17 juin à 20h50 Amadeus (1984) de Milos Forman, film couvert d’Oscars (huit récompenses dont meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur) au même titre que l’autre triomphe américain du cinéaste tchèque neuf ans plus tôt, Vol au-dessus d’un nid de coucou, avec le même producteur Saul Zaentz. Entretemps Forman avait signé deux films d’époque dans lesquels la musique tenait déjà une place primordiale : Hair et Ragtime. Délaissant momentanément l’histoire des Etats-Unis Forman se plonge avec Amadeus dans la grande culture européenne du XVIIIème siècle, et effectue un retour à Prague, la ville de sa jeunesse et de ses débuts de cinéaste, censée représenter Vienne pour les besoins du tournage.

Amadeus est d’abord une pièce de Peter Shaffer créée à Londres en 1979, elle-même inspirée d’une courte tragédie de Pouchkine, Mozart et Salieri. Au début des années 80 Roman Polanski interprétera et mettra en scène cette pièce en France et en Pologne, mais c’est Milos Forman qui sera chargé de porter Amadeus à l’écran, avec la complicité de Shaffer qui en écrit l’adaptation cinématographique.

Amadeus n’est en rien une biographie filmée de Mozart. C’est une œuvre de fiction qui prend beaucoup de libertés avec la réalité, notamment en ce qui concerne le cœur du film, la jalousie mêlée de fascination de Salieri (dont le récit adopte le point de vue) envers le plus grand compositeur du siècle, ou comment le talent ne peut rivaliser avec le génie. Impressionnant par le faste de ses décors et de ses costumes, Amadeus ne brille pas seulement par la beauté de ses images et de sa reconstitution historique, et passionne avant tout par son sujet. Plusieurs films de Milos Forman questionnent la place et le rôle de l’artiste dans la société, s’intéressent aux coulisses de la création. La musique de Mozart touche au sublime tandis que le jeune homme, sans grande éducation, plaisantin et volontiers paillard, se fait également remarquer par ses provocations et ses élans vitaux à la Cour de l’Empereur mélomane Joseph II. Amadeus se distingue aussi des autres superproductions américaines de prestige par l’absence de stars à son générique, remplacées avantageusement par d’excellents acteurs, à savoir F. Murray Abraham dans le rôle de Salieri et Tom Hulce dans celui de Mozart, tellement crédibles, justes et émouvants que le public les a à tous jamais identifiés au rôle de leur vie.

Amadeus sera disponible en télévision de rattrapage pendant sept jours sur le site d’ARTE, gratuitement.

Mozart (Tom Hulce) et Salieri (F. Murray Abraham)

Mozart (Tom Hulce) et Salieri (F. Murray Abraham) dans Amadeus de Milos Forman

 

Catégories : Sur ARTE

Comments