Olivier Père

La Femme du boulanger de Marcel Pagnol

ARTE diffuse La Femme du boulanger (1938) de Marcel Pagnol mercredi 20 décembre à 20h55, en version restaurée. Le film sera également disponible en télévision de rattrapage pendant sept jours sur le site d’ARTE.

« Le nouveau boulanger n’aime que faire son pain et regarder sa jolie femme. Le jour où celle-ci s’enfuit avec un berger des environs, il n’a plus la force de faire son pain. Alors tout le village se mobilise pour retrouver la femme du boulanger. »

Marcel Pagnol adapte un bref récit de Jean Giono – une quinzaine de pages incluse dans Jean le Bleu – et signe avec La Femme du boulanger un chef-d’œuvre ample et généreux qui transcende sa source littéraire. Pagnol s’intéresse aux liens qui soudent une communauté, à l’interaction entre l’intime et le collectif. Il montre les conséquences d’un drame conjugal sur les habitants d’un village de haute Provence qui constituent un microcosme de la société rurale de l’époque et vont réapprendre à vivre ensemble. Le nouveau boulanger (Raimu), dévasté par la fuite de sa jeune épouse (Ginette Leclerc, dans un rôle initialement prévu pour Joan Crawford qui ne parlait pas français) avec un berger, n’arrive plus à faire le pain. Le grand Raimu exprime génialement l’amour inconditionnel d’un homme simple, avec truculence et pathétique. La performance de l’acteur est enregistrée par la caméra de Pagnol, l’un des premiers à appréhender le cinéma comme un art de la parole. Au-delà de sa puissance mélodramatique, la beauté du film réside dans cette passion pour un texte, et ses interprètes, tous inoubliables.

Raimu (au centre) dans La Femme du boulanger de Marcel Pagnol

Raimu (au centre) dans La Femme du boulanger de Marcel Pagnol

 

Catégories : Sur ARTE

Un commentaire

  1. ballantrae dit :

    Formidable, je me fais une joie de revoir ce chef d’oeuvre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *