Olivier Père

Sudden Impact – le retour de l’inspecteur Harry de Clint Eastwood

ARTE diffuse Sudden Impact – le retour de l’inspecteur Harry (Sudden Impact, 1983) de Clint Eastwood dimanche 2 juillet à 22h35, juste après L’Inspecteur Harry.

Ce n’était pas encore la mode des « franchises » hollywoodiennes et de l’exploitation sans fin du même filon commercial par les grands studios – hormis la série des James Bond. L’Inspecteur Harry fut l’un des rares films des années 70 – avec Rocky – à connaître plusieurs suites centrées autour des exploits de son héros, Harry Callahan, inspecteur à la brigade criminelle de la police de San Francisco. Il y eut d’abord l’excellent Magnum Force de Ted Post en 1973 puis le sympathique L’inspecteur ne renonce jamais (The Enforcer) de James Fargo en 1976. A chaque fois le succès est au rendez-vous. La saga « Dirty Harry » va consolider la stature de superstar du film d’action de son interprète, Clint Eastwood. Au début des années 80, Clint Eastwood renoue avec le personnage qui l’a imposé en vedette du box office aux Etats-Unis. Entre temps, il est devenu réalisateur et a déjà signé neuf films – le premier datant de 1971, l’année de sortie de L’Inspecteur Harry. L’insuccès commercial de ses trois précédentes réalisations – les magnifiques Honkytonk Man et Bronco Billy dans un registre très personnel, Firefox, l’arme absolue où il s’essayait au thriller d’espionnage et aux effets spéciaux – ont sans doute convaincu Eastwood de retrouver Harry Callahan pour renouer avec les faveurs du public. Sudden Impact prolonge le premier film de Don Siegel en présentant Harry Callahan comme un « dinosaure » rétrograde, anachronique et incontrôlable dont les méthodes embarrassent la brigade criminelle de San Francisco. Contraint par ses supérieurs à quelques jours de vacances pour avoir provoqué la mort d’un parrain de la mafia, Callahan débarque dans une petite ville de Californie où il sera de nouveau confronté malgré lui une affaire criminelle hors du commun… Sudden Impact s’amuse avec le cahier de charge de la saga « dirty Harry », ses voyous malchanceux et ses répliques l’arme au poing (« make my day »). Eastwood y affirme surtout l’héritage de Don Siegel, avec une mise en scène baroque qui multiplie les reflets, brisures et dédoublements de l’image, et baigne dans une pénombre angoissante, photographié par le « maître des ténèbres » Bruce Surtees, comme dans le chef-d’œuvre inaugural de 1971. Mais Eastwood parvient à insuffler des éléments profondément originaux et même dérangeants à ce retour de l’inspecteur Harry, film beaucoup plus personnel qu’on pourrait le penser. Le film n’a plus pour théâtre la métropole de San Francisco mais une petite station côtière. Sudden Impact n’est pas un polar « hard boiled » de plus et se transforme rapidement en thriller cauchemardesque aux accents fantastiques. Extrêmement sombre et violent, le film fait référence à Alfred Hitchcock – notamment Pas de printemps pour Marnie – et s’apparente au sous-genre du « Rape and Revenge », filon du cinéma d’exploitation américain dans lequel une victime se venge de ses violeurs. La justicière est interprétée par Sondra Locke, alors compagne et partenaire de Clint Eastwood à la ville comme à l’écran. Harry est étrangement passif dans Sudden Impact, spectateur du projet de vengeance de la jeune femme qui entreprend d’éliminer un à un les voyous qui l’ont sauvagement violée elle et sa sœur cadette quelques années plus tôt. Eastwood réagit plus qu’il n’agit dans Sudden Impact, supplanté par une frêle blonde hitchcockienne, artiste peintre qui dépasse le traumatisme de son agression en devenant un ange exterminateur. Eastwood devant et derrière la caméra fait preuve une nouvelle fois de sadomasochisme et expose une vision tordue de la masculinité, avec un étalage d’armes phalliques, de personnages névrosés et de perversions sexuelles. Œuvre au noir, Sudden Impact brille d’un éclat particulier dans la carrière de son auteur, qui y explore des zones d’ombre inconfortables par l’intermédiaire de son alter ego cinématographique.

Sondra Locke dans Sudden Impact - le retour de l'inspecteur Harry de Clint Eastwood

Sondra Locke dans Sudden Impact – le retour de l’inspecteur Harry de Clint Eastwood

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *