Olivier Père

Sur le tournage de Caprices de Emmanuel Mouret

Mardi 25 mars, à Paris. Visite sur le tournage de Caprices, la nouvelle comédie romantique d’Emmanuel Mouret produite par Frédéric Niedermayer (Moby Dick) et coproduite par ARTE France Cinéma.

Nous avons le plaisir de retrouver ce duo formé par le producteur et le réalisateur complices depuis sept films consécutifs et que nous avions rencontré pour la première fois à l’occasion de la présentation à la Quinzaine des réalisateurs de Venus et Fleur en 2004, leurs premiers films ensemble. Sur le tournage ce jour-là, Virginie Efira fait une fugace apparition – superbe en blonde élégante – et c’est surtout Emmanuel Mouret, Anaïs Demoustier et Laurent Stocker de la Comédie-Française – bientôt sur ARTE dans La Forêt, fiction adaptée de la pièce d’Alexandre Ostrovski par Arnaud Desplechin – qui répètent plusieurs scènes devant une (fausse) entrée d’école, sous une pluie inattendue qui vient rafraîchir le tournage.

Lors de la pause déjeuner, nous avons le loisir de converser avec Emmanuel Mouret, Anaïs Demoustier, Laurent Stocker et certains membres de son équipe, essentiellement constituée de fidèles techniciens et collaborateurs : Laurent Desmet et Martial Salomon ont respectivement signé la photographie et le montage de tous les films de Mouret depuis Changement d’adresse en 2006.

Régulièrement acteur dans ses propres films depuis ses premiers et hilarants courts métrages, Mouret ne compose pas un personnage récurrent comme Monsieur Hulot ou Antoine Doinel, même si tous les personnages qu’il interprète sont dépassés par les événements et se signalent par leur maladresse, leur timidité et leur sentimentalisme un peu anachronique.

Emmanuel Mouret et Anaïs Demoustier dans Caprices

Emmanuel Mouret et Anaïs Demoustier dans Caprices

« C’est un personnage qui a les mêmes caractéristiques de film en film, mais je travaille surtout les situations qui donnent du sens. Ils sont proches dans la mesure où ils ne sont pas marqués par une psychologie particulière.

La différence principale dans ce film est la suivante : dans les films précédents le personnage se laissait porter par les événements, et les femmes, il était passif. Dans Caprices le personnage que j’interprète, Clément, un maître d’école, est amoureux fou d’une femme, Alicia, une actrice célèbre (Virginie Efira), tandis qu’une autre fille, Caprice (Anaïs Demoustier) ne cesse de lui courir après. Il résiste à l’une et multiplie les efforts vers l’autres.

Caprices sera un film sentimental mais j’ai aussi décidé de rajouter des éléments comiques et même burlesques. » Dans la scène tournée ce jour-là Mouret arbore une jambe dans le plâtre qui lui permet de se livrer à quelques acrobaties du plus bel effet.

On se réjouit de voir Anaïs Demoustier, que l’on peut admirer actuellement dans Bird People de Pascale Ferran, faire irruption dans le petit monde d’Emmanuel Mouret et ses jeux de l’amour et du hasard. La pétulante actrice, qui paraît encore plus juvénile que d’habitude dans l’accoutrement de Caprice, amoureuse fantasque et excessive, risque de faire des étincelles dans ce rôle comique mais aussi très attachant et romanesque, comme Mouret sait si bien les écrire.

Mathilde Warnier, Laurent Stocker, Anaïs Demoustier et Emmanuel Mouret

Mathilde Warnier, Laurent Stocker, Anaïs Demoustier et Emmanuel Mouret

Caprices est actuellement en cours de montage et il faudra attendre le printemps 2015 pour le découvrir dans les salles.

Catégories : Coproductions · Rencontres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *