Olivier Père

Les Affranchis de Martin Scorsese

Ce soir à 20h45 ARTE diffuse l’un des films les plus célèbres de Martin Scorsese. Les Affranchis (Goodfellas, 1990) raconte l’ascension et la chute d’un jeune homme né à Brooklyn et qui a toujours rêvé de devenir gangster. Il y parviendra, au détriment de tout le reste : son couple, ses complices, ses amis et ses affaires voleront en éclat à l’issue d’une vie d’excès de violence et de trahison qui connaîtra un épilogue tragi-comique. Les Affranchis est adapté d’un récit de Nicholas Pileggi, « Wiseguy », qui s’inspirait de l’histoire vraie d’un petit truand, Henry Hill, (interprété par Ray Liotta dans le film), entre 1955 et 1980. Scorsese, en pleine forme, filme la mafia comme personne et aborde la drogue de front, une des clés de la frénésie de ses mises en scène. Comme dans Mean Streets le cinéaste oscille entre approche documentaire pseudo néo-réaliste et stylisation extrême, orchestrant la rencontre entre ses souvenirs de jeunesse (la communauté italo-américaine de New York) et ses souvenirs de cinéphile (Michael Powell en tête). Casino (chef-d’œuvre de 1995, sans doute le film le plus ambitieux du cinéaste, véritable fresque intimiste sur un couple et un homme sans qualité employé par la mafia) reprendra les thèmes des Affranchis pour les développer et les approfondir. Mean Streets, Les Affranchis et Casino forment une trilogie sur le fonctionnement de la mafia mais surtout sur la « vieillesse du même » (le couple formé par Scorsese et De Niro, le film criminel, la production indépendante américaine) où le cinéaste évoque l’évolution du gangstérisme, des petits voyous de quartier jusqu’à l’organisation économique de Las Vegas filmée comme un documentaire cauchemardesque sur la société capitaliste mais aussi de son propre cinéma de plus en plus virtuose et flamboyant. On pourrait comparer les trois films à Rio Bravo, El Doraro et Rio Lobo, sauf qu’à la différence de Hawks le dernier film de la série est le meilleur chez Scorsese.

Les Affranchis

Les Affranchis

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *