Olivier Père

L’Impasse tragique de Henry Hathaway

L’Impasse tragique (The Dark Corner, 1946) ressort demain en copie 35 mm neuve, distribué par Action / Théâtre du Temple. L’occasion pour les cinéphiles parisiens de revoir un classique du film noir américain, par un spécialiste du genre (et aussi du western), Henry Hathaway.

L'Impasse tragique

L’Impasse tragique

Dans cette ténébreuse enquête la secrétaire d’un détective privé, ex repris de justice, aide son patron à démêler les fils d’une intrigue diabolique où le propriétaire d’une galerie d’art tente de lui faire endosser le meurtre de l’amant de sa femme. Tous les ingrédients du film noir sont réunis dans L’Impasse tragique, qui baigne dans une atmosphère d’ombre et de déréliction morale.

Mais le film d’Hathaway n’est pas un simple film de série, et il sort du lot par bien des aspects : le plus notable est d’être coécrit par Jay Dratler, scénariste de Laura réalisé par Otto Preminger deux ans plus tôt. Laura et L’Impasse tragique partagent aussi le même acteur Clifton Webb, qui interprète dans les deux films des personnages presque identiques : le célèbre Waldo Lidecker dans Laura, Hardy Cathcart dans L’Impasse tragique. Deux membres de la haute société, élégants, cultivés, sans doute impuissants ou homosexuels mais néanmoins fascinés par de belles jeunes femmes au point de développer des pulsions homicides liées à une jalousie et une possessivité pathologiques et de mettre en scène, tel un Pygmalion pervers, la mort ou la punition de l’objet de leur amour. On notera aussi la présence curieuse du tableau de la femme aimée qui joue un rôle central dans Laura, anecdotique mais frappant dans L’Impasse tragique (Cathcart, collectionneur d’art, a acheté un portrait dont le modèle est le troublant sosie de son épouse), comme une citation directe au chef-d’œuvre de Preminger.

Pour contrebalancer la dimension morbide du personnage de Cathcart, L’Impasse tragique accorde une place importante à la fantaisie de Lucille Ball en secrétaire aimante et dévouée, avant que cette actrice devienne l’une des actrices les plus aimées du public américain grâce à son show humoristique à la télévision « I Love Lucy ».

 

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *