Olivier Père

Locarno 2011 Day 5 : Red State de Kevin Smith

Pour la première fois de sa carrière, Kevin Smith (auteur comique et cinéaste révélé par le grand succès du cinéma indépendant américain Clerks en 1994) renonce à la comédie, mais pas totalement aux dialogues truculents qui sont sa signature. Présenté en première mondiale au Festival de Sundance, Red State est une œuvre brutale et sans concession qui emprunte au cinéma d’horreur pour évoquer un sujet extrêmement sensible aux Etats-Unis, les sectes fondamentalistes. Dans une bourgade de l’Amérique profonde, trois adolescents répondent à une petite annonce érotique. Il s’agit en fait d’un traquenard et les trois nigauds se retrouvent prisonniers dans une ferme de fanatiques religieux qui réservent aux pécheurs le châtiment suprême. Le prédicateur fou est interprété par l’impressionnant Michael Parks. Cet acteur avait été Adam dans La Bible de John Huston et travaillé la majeure partie de sa carrière à la télévision avant d’être redécouvert par Robert Rodriguez (From Dusk Till Dawn, Planet Terror) et Quentin Tarantino (Kill Bill, Death Proof). Kevin Smith lui offre un tour de force, un long sermon (écourté par rapport à la première version du film, jugée anti commerciale) qui précède l’exécution rituelle d’un homosexuel. Kevin Smith confirme qu’il est un grand cinéaste du verbe. Ses dialogues sont les plus inventifs du cinéma américain contemporain avec ceux de Tarantino. Mais Smith se révèle ici un excellent cinéaste d’action. La ferme des intégristes est prise d’assaut par les forces du FBI (conduites par l’excellent John Goodman), qui reçoivent l’ordre de ne laisser aucun survivant. La fusillade finale évoque un Sam Peckinpah au meilleur de sa forme, tant dans le spectacle de la violence que le pessimisme du regard sur l’Amérique moderne, ses institutions et ses pathologies. Le film sera projeté sur la Piazza Grande en deuxième partie de soirée.
[slideshow]
Red State
de Kevin Smith (2011)

Catégories : Actualités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *