Loading

"I'm a man"

Une décennie de lutte pour les droits civiques aux États-Unis

"I'm a man"Une décennie de lutte pour les droits civiques aux États-Unis

De l'admission de James Meredith à l'Université du Mississippi aux rassemblements du Ku Klux Klan, en passant par la marche de Selma en Alabama, les photographies de l'exposition "I'm a man" reviennent sur les grandes mobilisations pour les droits civiques de la décennie 1960-1970 aux États-Unis. De nombreuses images inédites, clichés d'amateurs ou de quotidiens régionaux, sont rassemblées au Pavillon populaire de Montpellier.

Vous pourriez aimer aussi

50 ans après la mort de Martin Luther King

50 ans après la mort de Martin Luther King

Kreatur #1

Cachez ce sexe que je ne saurais voir !

Kreatur #1

Cachez ce sexe que je ne saurais voir !

Le coup de crayon de Cabu en mémoire de la Shoah

Le coup de crayon de Cabu en mémoire de la Shoah

Portrait d’une Amazonie en crise

Portrait d’une Amazonie en crise

Les adieux d’Alice Renavand

Les adieux d’Alice Renavand

Tous les jours au musée

Tous les jours au musée

Photographie : Tokyo dévoilée

Photographie : Tokyo dévoilée

Le quotidien de la RDA en photo

Le quotidien de la RDA en photo

Les vidéos les plus vues sur ARTE

Insecticide - Comment l'agrochimie a tué les insectes

Insecticide - Comment l'agrochimie a tué les insectes

Pesticides : l’hypocrisie européenne

Pesticides : l’hypocrisie européenne

ARTE Journal

(06/07/2022)

ARTE Journal

(06/07/2022)

28 minutes

La grotte Cosquer / Pénurie de main-d'oeuvre (04/07/2022)

28 minutes

La grotte Cosquer / Pénurie de main-d'oeuvre (04/07/2022)

28 minutes

Ozon et Ménochet / Ukraine : le risque d'une défaite (05/07/2022)

28 minutes

Ozon et Ménochet / Ukraine : le risque d'une défaite (05/07/2022)

28 minutes

Dimitri Rouchon-Borie / Le retour de prisonniers français détenus en Syrie (06/07/2022)

28 minutes

Dimitri Rouchon-Borie / Le retour de prisonniers français détenus en Syrie (06/07/2022)

Je te like. Je te hais. Je te tue

Je te like. Je te hais. Je te tue