Le fils de Saul

(2 min.)
Disponible en ligne: Non
Disponible en direct : non
Prochaine diffusion le mercredi 6 juin à 01h00
AudiodescriptionSous-titresVersion originale

À Auschwitz, un déporté juif se bat pour offrir une sépulture à un enfant... Au plus près de son personnage, donnant une vision parcellaire et parfois floue de ce qui l'entoure, "Le fils de Saul" est un film choc sur l'organisation démentielle de la solution finale. Grand Prix à Cannes.

Automne 1944, dans le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. Juif hongrois, Saul Ausländer fait partie d'un Sonderkommando, l'unité spéciale composée de déportés juifs mise en place par les SS pour faire fonctionner les chambres à gaz. Retrouvé inconscient mais encore vivant, un jeune garçon gazé est examiné par un médecin. Lorsque son décès est constaté, Saul se porte volontaire pour le transporter jusqu'à l'infirmerie, où il doit être autopsié. Se prenant à croire que la petite victime était son fils, Saul se met en tête de trouver un rabbin qui dira pour lui le kaddish. Et alors qu'un groupe de prisonniers prépare une insurrection, bravant l'implacable loi du camp, il se met en devoir de donner une sépulture à l'enfant.

Dantesque
Pousser les vivants vers la mort, ramasser leurs vêtements, évacuer leurs cadavres, récurer le sol, jeter par brouettes entières leurs cendres dans le fleuve… Derniers rouages de la machine d'extermination, eux-mêmes promis à la mort dont ils sont les exécutants, les Sonderkommandos se contraignent à faire vite, toujours plus vite, pour éviter les coups ou les balles. Au plus près de son héros, donnant une vision parcellaire et parfois floue de ce qui l'entoure, Le fils de Saul est un film choc sur l'organisation démentielle de la solution finale. Plongé dans un monde dantesque, pris dans un flot ininterrompu de cris, de coups, d'ordres hurlés et de corps suppliciés, Saul s'accroche avec l'énergie du désespoir à sa foi, à ce qui demeure encore en lui d'humanité intacte. Avec ce premier film, le Hongrois Laszlo Nemes fait plus que frapper fort : par un torrent de perceptions sensorielles et d'images de cauchemar, il nous immerge au cœur même de l'enfer.


Image :

Matyas Erdely

Montage :

Matthieu Taponier

Musique :

Laszlo Melis

Production :

Laokoon Filmgroup, Magyar Nemzeti Filmalap

Producteur/-trice :

Gabor Sipos, Gabor Rajna

Réalisation :

Laszlo Nemes

Scénario :

Laszlo Nemes
Clara Royer

Acteur :

Geza Röhrig
Levente Molnar
Urs Rechn
Todd Charmont
Sandor Zsoter
Jerzy Walczak
Uwe Lauer

Pays :

Hongrie

Année :

2015