Olivier Père

Thérèse Raquin de Marcel Carné

ARTE diffuse Thérèse Raquin (1953) de Marcel Carné lundi 8 mars à 20h55. Le film sera également disponible gratuitement en télévision de rattrapage sur ARTE.tv jusqu’au 14 mars. A l’antenne, il sera suivi d’un documentaire de Michèle Dominici, Simone Signoret, figure libre.

Thérèse Raquin est une libre adaptation du roman de Zola, transposé à Lyon dans les années 50. Marcel Carné et son scénariste Charles Spaak font de Thérèse un personnage moderne, aliénée par sa condition d’épouse bourgeoise. Sa vie conjugale s’écoule de manière lugubre, entre un mari maladif et une belle-mère acariâtre. Elle devient la maîtresse de Laurent, un camionneur italien qui tombe amoureux d’elle. Les amants tuent le mari lors d’une violente altercation dans un train. Le destin les rattrape sous la forme d’un jeune marin qui a assisté à la scène malgré lui et s’improvise maître-chanteur. Thérèse Raquin compte parmi les films les plus réussis de Marcel Carné, dans la période de l’après-guerre. On a coutume de traiter avec condescendance l’œuvre de Carné après 1945. Il est vrai que le cinéaste a rencontré de nombreux revers dans la seconde moitié de sa carrière, où des œuvres ambitieuses comme Juliette ou la clé des songes ou La Merveilleuse Visite peuvent légitimement inspirer le rejet et l’embarras. Mais La Marie du port, L’Air de Paris ou Les Assassins de l’ordre sont loin d’être des films honteux. En ce qui concerne Thérèse Raquin, il s’agit d’une commande prestigieuse, produite par Raymond et Robert Hakim, qui permet à Carné de renouer avec le succès – il recevra le Lion d’argent de la meilleure réalisation à la Mostra de Venise. Carné y reste fidèle à l’expressionnisme de ses débuts, et illustre une nouvelle fois le thème de la fatalité. Il signe une mise en scène extrêmement maîtrisée, avec un noir et blanc splendide. Thérèse Raquin est un film à l’atmosphère étouffante, qui bénéficie d’une interprétation exceptionnelle. Simone Signoret se révèle inoubliable en femme tragique, avec à ses côtés l’émouvant Raf Vallone, dans son premier rôle en français.

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.