Olivier Père

Viva Zapata ! de Elia Kazan

ARTE diffuse Viva Zapata ! lundi 27 avril à 23h50. Produit par Darryl F. Zanuck, écrit par John Steinbeck et réalisé par Elia Kazan en 1952, Viva Zapata ! est le récit romancé des dix dernières années du révolutionnaire mexicain, de son entrée dans la lutte armée contre le régime dictatorial du président Porfirio Diaz, pour défendre les droits des paysans spoliés de leurs terres, jusqu’à son assassinat par des officiers du nouveau gouvernement. Le cinéaste et le romancier souhaitent traiter du thème du héros, en relatant le parcours de ce chef rebelle exemplaire qui renonce à un pouvoir corrupteur. La décision de Kazan de s’atteler à un tel projet au début des années 50 coïncide avec sa volonté d’exprimer son opposition d’homme de gauche au stalinisme. Peu de temps après, en avril 1952, il accepte de collaborer avec la commission des activités anti-américaines. Kazan considérait Viva Zapata !, portrait d’un homme pétri de contradictions, comme un film très personnel, et même autobiographique. Comme dans Sur les quais, la délation et la trahison, y compris de ses propres principes, y tiennent une place centrale. Viva Zapata ! est également le premier film où Kazan s’affranchit de son expérience théâtrale et emploie un langage cinématographique plus sophistiqué que sur ses précédents longs métrages. Il digère l’influence de John Ford et se montre plus créatif. Sur le plan formel, le réalisateur s’inspire à la fois d’archives photographiques sur la révolution au Mexique, et du cinéma soviétique d’Eisenstein et de Dovjenko. Le rôle de Zapata, premier contre-emploi de la carrière de Marlon Brando, lui vaudra un prix d’interprétation au Festival de Cannes, malgré un maquillage assez ridicule. Anthony Quinn (d’origine mexicaine), dans le rôle de son frère, révolutionnaire sanguin et bestial, perméable à toutes les compromissions morales, s’en sort beaucoup mieux.

Catégories : Non classé

2 commentaires

  1. JEANNE AYMARD dit :

    déprogrammé mais pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *