Olivier Père

Sogni d’oro de Nanni Moretti

Réalisé en 1981, Sogni d’oro est le deuxième film professionnel de Nanni Moretti, après Ecce Bombo (1878). Auparavant, il avait signé en 1976 un premier long métrage amateur tourné en super 8 et gonflé en 16mm pour son exploitation, Je suis un autarcique, qui lui avait permis d’être remarqué par la critique. Producteur, auteur et acteur principal, il y interprétait déjà Michele Apicella, son alter ego cinématographique.

Avec Sogni d’oro, Nanni Moretti se met une nouvelle fois en scène dans le rôle de Michele Apicella, réalisateur irascible et seul contre tous. Sogni d’oro dresse un tableau apocalyptique de la crise du cinéma italien au début des années 80, en même temps que le bilan des désillusions de la gauche révolutionnaire. Le film emprunte plusieurs voies et parvient à associer à une crise intime le mal-être de tout un pays. Moretti s’inspire de sa propre expérience et montrant des tristes débats promotionnels où Apicella est interpellé par des spectateurs méprisants qui lui reprochent de signer des œuvres incompréhensibles pour le public populaire. Ce sont des individus issus des classes sociales et des milieux intellectuels dominants, tous interprétés par le même acteur, ce qui rend ce running gag encore plus savoureux. Sogni d’oro est aussi une fiction psychanalytique qui malmène violemment le carcan familial – Apicella, qui réalise sur un film sur Freud, en vient aux mains avec sa mère. Enfin, Sogni d’oro use de la satire pour dénoncer la vulgarité de la télévision et ses spectacles avilissants. Apicella participe à un jeu télévisé où il doit affronter un cinéaste rival déguisé en pingouin. Moretti anticipe de quelques années la décadence du paysage audiovisuel italien orchestrée par Berlusconi. Les scènes de rêves, les mises en abime ou les allégories fantastiques révèlent en Nanni Moretti, au-delà de l’observateur social, un digne héritier de Federico Fellini.

 

Disponible gratuitement sur ARTE.tv du 1er avril au 30 septembre 2020.

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *