Olivier Père

Le Président de Henri Verneuil

ARTE diffuse Le Président lundi 16 mars à 20h55.

Henri Verneuil et le scénariste-dialoguiste Michel Audiard adaptent en 1961 le roman éponyme de Georges Simenon, publié trois ans plus tôt. Il faudrait parler de réappropriation plutôt que d’adaptation. Le roman était presque dénué de dialogues, le film est bavard. Michel Audiard s’empare des situations et des personnages pour y distiller ses propres idées sur la politique. Il invente des répliques à la démesure de son interprète Jean Gabin.

Le patriarche du cinéma français interprète un ancien président du Conseil, Emile Beaufort, retiré des affaires publiques, occupé à rédiger ses mémoires dans sa propriété à la campagne. Lorsque Beaufort apprend que son ancien directeur de cabinet, Philippe Chalamont (Bernard Blier) est pressenti par le président de la république pour former le nouveau gouvernement, de vieux souvenirs remontent à la surface. Cette information perturbe le politicien car il est le seul à savoir que le directeur de cabinet, lié à une famille de banquiers, fut le principal responsable d’un scandale financier de grande ampleur plusieurs années auparavant… Débute alors une série de flash-backs expliquant le retrait de Beaufort de la vie politique.

Simenon, l’écrivain le plus adapté au cinéma, fut aussi le plus trahi. La fin du Président est en contradiction totale avec celle du livre. Le roman de la solitude volontaire et du renoncement devient au cinéma le portrait glorificateur d’un politicien visionnaire, au-dessus des partis et européiste avant l’heure. Le souvenir de Clémenceau a autant inspiré Simenon que Jean Gabin, qui s’est fait la tête de l’homme d’état français. Son discours devant la chambre des députés est un numéro d’acteur plein de verve et d’autorité, avec en prime les bons mots d’Audiard.

 

 

Catégories : Sur ARTE

6 commentaires

  1. Aliocha dit :

    Du cinéma tout juste sympathique, et encore… Heureusement, y a le cabotinage du grand Gabin et quelques dialogues d’anthologie… Mais enfin, je ne vois pas l’intérêt pour Arte de diffuser un tel film, en plus vu et revu partout…

  2. Bruno Ségalotti dit :

    Serat-til reprogrammé ?

    • Olivier Père dit :

      oui bien sûr, à une date ultérieure qui sera annoncée bientôt. Nous proposons une programmation Simenon qui va comprendre La Chambre bleue de Mathieu Amalric, La Veuve Couderc de Pierre Granier-Deferre, La Tête d’un homme de Julien Duvivier et donc Le Président de Verneuil.

  3. ALEXANDRE dit :

    Avez-vous la date de la programmation du film Le Président de Verneuil ??.. Je l’attends avec impatience !! Merci par avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *