Olivier Père

Mademoiselle de Park Chan-wook

Dans le cadre de sa programmation spéciale « Festival de Cannes », ARTE diffuse Mademoiselle (Ahgassi, 2016) du réalisateur coréen Park Chan-wook lundi 13 mai à 20h55. le film sera également disponible en télévision de rattrapage sur ARTE.tv jusqu’au 19 mai. Mademoiselle se divise en trois parties qui dévoilent en multipliant les points de vue et les retours en arrière un projet d’escroquerie à l’héritage. Park Chan-wook orchestre un réseau complexe de manipulations et de faux-semblants. Derrière ces entrelacs vertigineux de mensonges et de coups de théâtre, c’est une certaine idée de la mise en scène qui se dessine, virtuose et ostentatoire. Park Chan-wook abandonne la violence surexcitée de ses films précédents pour le luxe et le raffinement cruel d’une prison dorée où se déroulent des jeux pervers de séduction et de trahison. Mademoiselle est l’adaptation en Corée pendant la colonisation japonaise d’un roman anglais se déroulant à l’époque victorienne, Du bout des doigts (Fingersmith) de Sarah Waters, paru en 2002. Chef-d’œuvre d’érotisme et de transgression, Mademoiselle transpose le thème du maître et du serviteur dans un contexte d’asservissement du peuple coréen par l’occupant nippon. Une jeune voleuse se fait embaucher comme servante dans une riche demeure pour espionner la nièce recluse d’un châtelain sadique. Les deux femmes se livrent bientôt à des étreintes secrètes et passionnées qui vont chambouler l’ordre imposé par les hommes. C’est le meilleur film de Park Chan-wook, qui démontre ici une subtilité et une élégance qu’on ne lui connaissait pas. Mademoiselle bénéficie de l’interprétation des sublimes Kim Tae-ri (dans le rôle de la servante) et de Kim Min-hee, dans le rôle de sa maîtresse. Cette dernière s’offre ici une sulfureuse incartade, jamais renouvelée depuis, hors du giron protecteur et amoureux de Hong Sang-soo.

Mademoiselle

Kim Tae-ri et Kim Min-hee dans Mademoiselle de Park Chan-wook

Catégories : Sur ARTE

11 commentaires

  1. Aliocha dit :

    J’ai adoré ce film !! Bon, certes, il met limite tous les mâles dans la poubelle au final LOL mais qu’est-ce que c’est beau, culotté, fascinant, drôle, touchant, et passionnant à suivre !! Au fait, ça devient difficile de trouver la version longue en Blu-ray (ah si seulement j’avais pas attendu comme ça, moi ! Maintenant je suis bien embêté !), Arte passera laquelle de version ? Je précise que j’ai vu que la version « en salles », j’ai pas vu celle plus longue…

    • Olivier Père dit :

      je ne savais pas qu’il existait une version plus longue que celle montrée à Cannes puis en salles. Je possède le blu-ray mais je n’ai pas vérifié. je pense qu’ARTE va diffuser la version salles.

  2. Jonathan B. dit :

    La version longue traite certaines scènes de manière différente, mais il n’y a pas de grosse différence avec la version salles.
    Sinon, oui, ce film est un chef d’oeuvre, l’histoire d’amour entre femmes que j’attendais au ciné depuis longtemps !

  3. Christine Vidinha dit :

    Bonsoir Arte, ce soir j’ai vu ce film  » mademoiselle  » superbe film , ces 4 tableaux sont vraiment bien fait, MERCI , Arte montrez nous des films de ce genre plus souvent, instruire nous , j’ai passé une excellente soirée. Merci à vous

  4. Nahui Kim dit :

    Pour les deux versions differents, au debut c’etait seulement une version salles(145min.) au Cannes en Mai 2016 ensuite en juin 2016 dans les salles en Coree. Apres un succes du box-office, une version plus longue (23 min plus longue, 168 min.) s’est passe exclusivement pour IPTV ajoutee reeditee par Chan-Wook pour accentuer l’histoire mais les grands fans de ce film revendique beaucoup presque comme un mouvement collectif autour de la compagnie de distribution(CJ). « C’est tout-a-fait un chef d’oeuvre qui merite un grand ecran dans les salles de cinema au lieu de television! ». Alors grace a eux, cela passe finalement au cinema en Coree, une version plus longue est aussi aimee, apreciee pendant quelques mois dans les salles. Moi personellement j’aime les deux versions sans preference. A mon avis, version plus longue est tres romantique et emouvante.

  5. ubik53 dit :

    Peut-être est-ce la comparaison à effectuer entre l’univers victorien et l’adaptation dans la Corée colonisée mais j’ai souvent penser à La leçon de piano de Jane Campion. A un moment même, une illustration musicale au piano semble rapprocher les deux films.
    Deux jours après, c’était Julieta : merci Arte !

  6. Olivier dit :

    Bonsoir
    le film est gentiment provocateur, mais son développement narratif sans surprise : arrosseur arrosé arrosseur etc… qui finalement démonte tout le plaisir d’être manipulé. Plus conventionnel qu’il n’y paraît, comme si tout ce qui relevait de la perversion devait disparaître.
    Reste toutefois un bon film, avec des scènes sensuelles, un grand sens plastique…

  7. ninimau2 @Gmail.com dit :

    Comment voir film mademoiselle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *