Olivier Père

Prix Louis-Delluc pour Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré

Après Sils Maria de Olivier Assayas et Fatima de Philippe Faucon, les jurés du Prix Louis-Delluc sous la présidence de Gilles Jacob ont eu le bon goût de désigner aujourd’hui une autre coproduction ARTE France Cinéma, Plaire, aimer et courir vite (photo en tête de texte) de Christophe Honoré meilleur film français de l’année.
Le film de Christophe Honoré est sorti le 10 mai en salles, au même moment que sa présentation au Festival de Cannes, en compétition.

D’autres films de grande qualité concourraient pour la prestigieuse récompense, surnommée « le Goncourt du cinéma » parmi lesquels Amanda de Mikhaël Hers, Mes provinciales de Jean Paul Civeyrac, High Life de Claire Denis, La Prière de Cédric Kahn ou Mademoiselle de Joncquières de Emmanuel Mouret.

Le Delluc du premier film a été attribué au long métrage de Bertrand Mandico Les Garçons sauvages, ex aequo avec Jusqu’à la garde de Xavier Legrand. Toutes nos félicitations aux lauréats de ce prix décerné depuis 1937.

Plaire, aimer et courir vite

Vincent Lacoste et Pierre Deladonchamps dans Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré

Catégories : Actualités · Coproductions

3 commentaires

  1. Maxime dit :

    Jusqu’à la garde est pourtant un film méprisable.
    Le reste ça va à peu près…

  2. MB dit :

    voyez-le c’est un chef d’oeuvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *