Olivier Père

La Mélodie du bonheur de Robert Wise

ARTE diffuse dimanche 24 décembre à 20h55 La Mélodie du bonheur (The Sound of Music, 1965) de Robert Wise, qui gagna cinq oscars en 1966 parmi lesquels meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure musique. Quatre ans après West Side Story (prochainement sur ARTE) Robert Wise marque à nouveau de son empreinte l’histoire du cinéma musical avec un autre triomphe public et commercial. Les deux films sont pourtant très différents. A la transposition de Roméo et Juliette dans les gangs de New York succède une histoire familiale sur fond d’Anschluss à Salzbourg. Maria, une jeune femme qui se destine à devenir religieuse est envoyée dans la propriété d’un militaire veuf pour devenir la gouvernante de ses sept enfants. Elle gagne rapidement leur amour et leur confiance et leur enseigne le chant, tandis que leur père, d’abord froid et autoritaire, est lui aussi séduit par l’énergie et la bonne humeur de Maria. Bientôt la famille sera inquiétée par l’arrivée des Nazis au pouvoir. On a trop souvent caricaturé cette leçon d’optimisme aux chansons entêtantes en désignant La Mélodie du bonheur comme l’illustration parfaite de la superproduction hollywoodienne sirupeuse. C’est fermer les yeux sur l’incontestable réussite artistique du film, et au talent de Robert Wise. La Mélodie du bonheur est l’un des sommets de la carrière du cinéaste, artisan au sein du système des studios qui parvint dans ses meilleurs films à concilier humanisme, conscience politique et virtuosité technique. Dans La Mélodie du bonheur, Wise impressionne par sa parfaite maîtrise de l’espace, avec une mise en scène grandiose et spectaculaire. Dès le prologue – prises de vues aériennes sur les montagnes autrichiennes – Wise optimise les possibilités de l’écran large. Les paysages naturels, les sites historiques comme les intérieurs en studios sont sublimés par des prises de vues dont le gigantisme n’altère en rien l’humour, l’émotion et la subtilité des situations et de l’interprétation. La Mélodie du bonheur représente une sorte d’apothéose du grand spectacle hollywoodien dans son âge classique, avant que des mutations formelles et idéologiques ne viennent bouleverser définitivement le cinéma américain.

La Mélodie du bonheur de Robert Wise

La Mélodie du bonheur de Robert Wise

Catégories : Sur ARTE

Un commentaire

  1. JICOP dit :

    Etonnante coincidence .
    Au moment ou Arte diffuse le film , Heather Menzies , l’une des enfants ( la jeune fille blonde au milieu ) vient de nous quitter .
    Un bien beau film , meme si je ne suis pas un grand fan des comédies musicales .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *