Le Plus Sauvage d’entre tous de Martin Ritt

ARTE diffuse Le Plus Sauvage d’entre tous (Hud, 1962) de Martin Ritt lundi 18 septembre à 20h50. Ce western moderne compte parmi les réussites du cinéaste et de sa vedette, Paul Newman. L’acteur y interprète un personnage négatif, qui donne son titre original au film. Ce n’est pas courant et mérite d’être salué. Le film de Ritt appartient à la catégorie des productions de prestige des années 60 qui ne manquaient pas d’audace au sein des studios hollywoodiens. Les tournages en décors naturels et une profondeur psychologique nouvelle apportaient un surcroit de réalisme à ces films signés par des jeunes cinéastes issus du théâtre et de la télévision (Ritt, mais aussi Lumet, Mulligan, Pakula.) Le film aborde les thèmes du conflit des générations, de la transmission interrompue et de la perte de certaines valeurs élémentaires dans la société rurale et sudiste américaine. Hud n’est pas un salaud mais un bel indifférent, un jeune homme qui profite égoïstement de quelques atouts offerts par la nature et la société – il plait aux femmes, sait se battre et appartient à une riche famille d’éleveurs du Texas – mais se révèle un individu sans principe ni morale, au grand désespoir de son père. Hud n’est qu’une forme pervertie du cow-boy violent et individualiste, désormais prêt à toutes les bassesses et trahisons pour hériter du domaine familial. Il fallait beaucoup de courage et d’intelligence de la part de Newman pour endosser un rôle qui tourne le dos à la mythologie du rebelle et propose à sa place le portrait d’un pauvre type assez méprisable, symbole d’une nouvelle Amérique pétrie de cynisme et de matérialisme. Ritt est un cinéaste inégal qui a donné le meilleur de lui-même dans les années 60 avec une série de films ancrés dans la réalité américaine, ses mentalités et son histoire. Le Plus sauvage d’entre tous bénéficie d’une superbe photographie en noir en blanc de James Wong Howe, génial chef opérateur hollywoodien d’origine chinoise qui termina sa longue carrière en éclairant les films de Ritt, Pollack ou Frankenheimer. Aux côtés de Paul Newman, Patricia Neal et Melvyn Douglas, tous deux récompensés par un Oscar pour leurs performances dans ce film, sont excellents.

2025748 Der Wildeste unter Tausend

Paul Newman dans Le Plus Sauvage d’entre tous de Martin Ritt

 

 

 

Catégories : Sur ARTE

Comments