Olivier Père

Léviathan de Andreï Zviaguintsev

ARTE diffuse lundi 22 mai à 20h55 Léviathan (Leviafan) de Andreï Zviaguintsev. Ce quatrième long métrage du réalisateur russe avait été présenté en 2014 en compétition au Festival de Cannes, où il avait remporté le prix du scénario. A travers l’histoire d’un homme qui se bat pour conserver sa maison, héritage familial convoité par le maire de sa ville, Léviathan dresse un constat cauchemardesque de la Russie contemporaine. Zviaguintsev s’inspire d’un fait-divers américain, transposé dans une bourgade côtière de la Mer de Barents, pour dénoncer la corruption généralisée qui règne dans son pays. Le Léviathan est ce monstre marin, symbole du chaos primitif, évoqué dans le Livre de Job. C’est aussi le titre d’un essai de philosophie politique de Thomas Hobbes publié en 1651. Zviaguintsev s’appuie sur ces deux références pour questionner les notions de justice et de liberté, et dénoncer une société où les lois ne sont faites que pour protéger les intérêts des plus riches, où les innocents sont broyés par une force monstrueuse. Au-delà de l’ambition de son projet moral, Léviathan est une grande réussite cinématographique. Le film impressionne par la beauté sauvage de son décor, l’intensité de ses acteurs, une mise en scène au cordeau et un scénario aux ressorts dramatiques parfaitement maîtrisés. Excellent directeur d’acteurs, Zviaguintsev est aussi un formaliste qui se rapproche par certains aspects du land art : les paysages naturels ou urbains, profondément mélancoliques, occupent dans ses films une place primordiale. Zviaguintsev s’impose avec Léviathan comme l’un des nouveaux maîtres du cinéma contemporain.

Aleksey Serebryakov dans Léviathan
© Non-Stop Production

Léviathan © Non-Stop Production

Elena Lyadova dans Léviathan
© Non-Stop Production

 

 

 

Catégories : Sur ARTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *