Olivier Père

ARTE France Cinéma coproduit les films de Lucie Borleteau, Mathieu Amalric, Bertrand Bonello et Louis Garrel

Le comité de sélection d’ARTE France Cinéma qui s’est réuni le 19 septembre a décidé de soutenir quatre nouveaux projets : quatre films français parmi lesquels deux premiers longs métrages.

Mathieu Amalric sur le tournage de La Chambre bleue

Mathieu Amalric sur le tournage de La Chambre bleue

La Chambre bleue est le nouveau long métrage de Mathieu Amalric devant et derrière la caméra. Une adaptation à la fois très personnelle et fidèle à l’esprit du roman éponyme – et génial – de Georges Simenon coécrite avec Stéphanie Cléau qui interprète aussi l’un des deux rôles féminins principaux (la maîtresse du personnage joué par Amalric), avec Léa Drucker (son épouse.) Ce drame de la passion amoureuse est produit par Paulo Branco. La première partie du tournage a déjà eu lieu dans les Pays de la Loire, la seconde débute en novembre. Les premières images sont extrêmement prometteuses, Mathieu Amalric adoptant une mise en scène et une esthétique très originales et différentes de son précédent film Tournée.

Saint Laurent est le cinquième long métrage de Bertrand Bonello (photo en tête de texte), produit par Mandarin Cinéma avec EuropaCorp, coécrit par Thomas Bidegain. On a déjà beaucoup parlé de ce projet dans les médias et on en parlera encore plus au moment de la sortie du film dont le scénario, magnifique, est la promesse d’une œuvre passionnante qui retrace dix années de la vie de Yves Saint Laurent, de 1965 à 1976. Décennie sombre, excessive et fulgurante, qui inspire à Bonello le portrait flamboyant et subjectif d’un artiste et d’une époque, une réflexion sur la création et la solitude où se télescopent plusieurs strates de temps, l’intime et l’histoire, le document et l’imaginaire. Gaspard Ulliel incarne le grand couturier et Jérémie Renier Pierre Bergé. Le tournage de ce biopic vraiment pas comme les autres débute fin septembre.

Les Deux Amis est le premier long métrage de Louis Garrel, produit par Anne-Dominique Toussaint (Les Films des Tournelles) et coécrit par Christophe Honoré. Louis Garrel réalisateur nous avait séduit avec ses trois courts métrages Mes copains, Petit Tailleur et La Règle de trois. Les Deux Amis s’inscrit dans la continuité de La Règle de trois avec les mêmes protagonistes, Vincent Macaigne et Golshifteh Farahani. Il s’agit d’une variation très libre autour des « Caprices de Marianne » de Musset qui raconte la relation fusionnelle de deux amis et leur rupture à cause d’une femme qui vit dangereusement et qui leur cache un secret. Une histoire d’amitié vécue comme une histoire d’amour avec beaucoup de charme, d’humour et d’émotion, et un trio qui devrait faire des étincelles à l’écran.

Louis Garrel

Louis Garrel

Vincent Macaigne est actuellement sur les écrans dans La Bataille de Solférino de Justine Triet (sorti mercredi), premier film formidable qu’il faut absolument aller voir (nous en avons déjà parlé ici au moment de sa présentation à l’ACID à Cannes.) On pourra admirer Golshifteh Farahani dans My Sweet Pepperland de Hiner Saleem à partir du 9 octobre dans les salles (coproduction ARTE France Cinéma.) Quant à Louis Garrel, il est remarquable dans Un château en Italie de Valeria Bruni Tedeschi (sortie le 30 octobre) et dans La Jalousie de Philippe Garrel (sortie le 4 décembre.)

Fidelio, sous-titré « L’odyssée d’Alice » est le premier long métrage écrit et réalisé par Lucie Borleteau, produit par Why Not productions et Apfara films. Lucie Borleteau a déjà signé des courts métrages et on a pu la voir dans La Fille du 14 juillet d’Antonin Peretjatko où elle a un petit rôle.
« Fidelio » est le nom du cargo à bord duquel Alice, 30 ans, embarque comme mécanicienne. Elle laisse son fiancé à terre et le capitaine du bateau est son ancien amant. Film d’aventures au féminin dans un univers masculin, Fidelio est la promesse d’un voyage sur les mers mais aussi à travers les sentiments, la sensualité et les rapports amoureux, avec un ton et des ambitions surprenantes. Alice est interprétée par Ariane Labed, excellente comédienne découverte dans Attenberg d’Athina Rachel Tsangari. Elle sera entourée de Melvil Poupaud (dans le rôle du capitaine) et d’Anders Danielsen Lie, apprécié dans le beau Oslo, 31 août de Joachim Trier. Le tournage a débuté il y a quelques jours, au large de la Méditerranée. Bon vent à ces quatre projets attendus sur les écrans l’année prochaine.

Lucie Borleteau

Lucie Borleteau

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *