Tamino à l'Olympia

90 min
Disponible du 26/11/2019 au 20/05/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Le beau visage et les balades mélancoliques de Tamino nous ont subjugués il y a un peu plus d’un an, lors de son passage aux Concerts Volants. Nous retrouvons aujourd’hui le Flamand, cette fois-ci lovés dans le velours de l’Olympia. Alors que dehors l’hiver étend son emprise sur Paris, les chansons incandescentes de ce doux écorché nous réchauffent le cœur.

Pour les amateurs d’opéra, le prénom Tamino évoque d’emblée le héros de La Flûte Enchantée. Plusieurs points communs unissent le personnage de Mozart et le jeune homme présent ce soir sur la scène de l’Olympia : l’amour de la musique bien sûr, mais aussi une sensibilité à fleur de peau et cette capacité à évoluer dans un monde étrange, peuplé de créatures fantômatiques.

La musique de Tamino est profondément intime et tendrement mélancolique. Les origines égyptiennes du Belge affleurent parfois à la surface des ses compositions, les teintant de sonorités arabisantes. Cet univers délicat invoque une foule de spectres et de souvenirs, nous donnant l’impression que le jeune homme chante pour nous seul. Une proximité qui fascine et happe. Il est difficile de se détacher de l’hypnotique Tamino.

A l’Olympia, Tamino vient défendre son premier album : Amir. Douze chansons envoûtantes qui nous transportent loin, très loin.

Concert capté le 19 novembre 2019 à l’Olympia, Paris

Photo © Véronique Fel


  • Production :
    • OFF Productions
    • Neutra
  • Réalisation :
    • Sebastien Lefebvre
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019