Info et société

La Turquie, entre démocratie et autoritarisme

La Turquie, entre démocratie et autoritarisme
Avec sa visite en Allemagne le 27 septembre, le président turc Recep Tayyip Erdogan veut apaiser les tensions avec l’un de ses plus importants partenaires commerciaux. Mais ses nombreuses critiques et attaques verbales contre Berlin ne sont pas oubliées et l’opposition allemande juge sévèrement sa venue au regard de la situation politique de la Turquie. Les liens entre les deux pays sont profonds : 3,5 millions d’Allemands ont des origines turques. Recep Tayyip Erdogan a été réélu le 24 juin, dès le premier tour d'élections âprement disputées. Après quinze années déjà passées à la tête du pays, ce scrutin a entériné le passage de la Turquie à un régime présidentiel, avec des pouvoirs considérablement renforcés. Son parti islamo-conservateur, l'AKP et son allié, le MHP, ont également la majorité au Parlement. Retrouvez une sélection de reportages et d’analyses, qui montrent comment le pays a évolué depuis le putsch manqué de 2016 et la purge massive mise en œuvre par son président.
Avec sa visite en Allemagne le 27 septembre, le président turc Recep Tayyip Erdogan veut apaiser les tensions avec l’un de ses plus importants partenaires commerciaux. Mais ses nombreuses critiques et attaques verbales contre Berlin ne sont pas oubliées et l’opposition allemande juge sévèrement sa venue au regard de la situation politique de la Turquie. Les liens entre les deux pays sont profonds : 3,5 millions d’Allemands ont des origines turques. Recep Tayyip Erdogan a été réélu le 24 juin, dès le premier tour d'élections âprement disputées. Après quinze années déjà passées à la tête du pays, ce scrutin a entériné le passage de la Turquie à un régime présidentiel, avec des pouvoirs considérablement renforcés. Son parti islamo-conservateur, l'AKP et son allié, le MHP, ont également la majorité au Parlement. Retrouvez une sélection de reportages et d’analyses, qui montrent comment le pays a évolué depuis le putsch manqué de 2016 et la purge massive mise en œuvre par son président.
facebooktwitterwhatsapp