écriture, hollywood le regne des series, scénariste, series, showrunners, the writer's room, writer

Les coulisses de l’écriture d’une série

WritersRoomNon, je vous arrête tout de suite, je ne vais pas dans ce billet vous introduire, telle une petite souris, dans les méandres de l’imagination des scénaristes qui s’attellent à remplir le petit écran d’histoires envoûtantes. En revanche, je vais vous proposer de jeter un œil à plusieurs programmes qui ont accepté, à leurs risques et périls, cette mission casse-cou.

The Writer’s Room (Sundance Channel)

On commence avec The Writer’s Room dont l’explication du nom réside dans son concept. Chaque semaine, cette émission développée en collaboration avec Entertainment Weekly – un magazine historique américain qui couvre l’actualité du divertissement (en particulier audiovisuel) – invite la writer’s room d’une série connue. Kézako ? La writer’s room (salle de scénariste) désigne tout simplement l’équipe de scénaristes qui travaille en vase-clos, pendant des mois, sur l’écriture de la série dont ils ont la charge. Le nombre de scénaristes d’une writer’s room oscille en fonction des projets mais ils sont généralement moins d’une dizaine, en particulier pour une série dont il ne faut écrire que 12 épisodes par saison.

Et c’est le cas pour le premier opus de l’émission. Pendant une vingtaine de minutes, The Writer’s Room a ainsi invité les cerveaux principaux qui imaginent Breaking Bad sur le papier avant qu’elle n’entre en tournage. On retrouve ainsi Vince Gilligan (créateur de la série), Moira Walley-Beckett (scénariste / productrice), Peter Gould (scénariste / producteur), George Mastras (scénariste / producteur), Gennifer Hutchison (scénariste), Thomas Schnauz (scénariste / producteur) ainsi que l’acteur principal, Bryan Cranston. L’émission est présentée par Jim Rash (un acteur de Community) qui apporte toute la bonne humeur nécessaire.

Plus qu’une véritable déconstruction du travail qu’ils font au jour le jour, The Writer’s Room se pose avant tout comme une porte d’entrée très humaine au monde de la création. Les informations tiennent ainsi plus de l’anecdote mais, pour autant, permettent de saisir une part de ce que l’on ne peut voir à l’écran ou de ce que l’on ne peut saisir à la lecture d’une interview. Je pense en particulier à ce passage où le caractère de Vince Gilligan est passé au peigne fin.

On y apprend ainsi qu’il est plutôt quelqu’un de très intellectuel et pessimiste, capable de se prendre la tête assez intensément s’il ne trouve pas la bonne idée qui le soulagera. Seul le premier épisode de The Writer’s Room a été diffusé pour l’instant. D’autres suivront tous les lundi sur Sundance Channel USA (en attendant une diffusion sur Sundance Channel France). L’émission s’intéressera tour à tour à Parks & Recreation, Dexter, New Girl, Game of Thrones et American Horror Story.

Showrunners (OCS)

Une fois n’est pas coutume, nous allons parler d’un programme français. Cette série documentaire a été développée par Virginia Vosgimorukian et Anthony Dubé au sein de la maison de production La Famiglia. Le principe de Showrunners est un peu différent de The Writer’s Room mais est un bon complément.

Cette fois-ci, on s’intéresse au travail même du créateur-producteur que représente le titre de showrunners, un métier pas comme les autres. Ce dernier doit non seulement faire en sorte que les scénarios soient livrés à temps mais il doit également superviser la production, le tournage et la post-production de la série. Vous noterez que ce poste professionnel est un peu une spécificité au marché américain – il n’y a pas d’équivalent en France si ce n’est éventuellement Alexandre Astier qui cumule par la force des choses la plupart des métiers impliqués.

Même si cette série documentaire n’a pas le temps, en une vingtaine de minute par épisode, d’entrer dans les détails de cette gestion millimétrée, et malgré une mise en scène qui m’a paru parfois un peu trop promotionnelle, elle offre ce qu’il faut de biscuit pour lui apporter tout notre intérêt, d’autant qu’elle ne s’intéresse pas qu’à une série mais aussi à la carrière du scénariste interrogé.

De nombreux showrunners sont ainsi passés sous le feu des question : Vince Gilligan, dont je vous parlais précédemment, mais aussi Clyde Phillips (Dexter), Alan Ball (Six Feet Under et True Blood), David Shore (Dr. House), David Chase (Les Soprano), Tom Fontana (Oz, entre autres…). Ils ne sont généralement pas seuls car des acteurs, scénaristes ou autres producteurs associés aux séries abordées apportent parfois également leur point de vue. Les épisodes sont rediffusés tout au long du mois d’août sur OCS Novo aux alentours de 16h.

Hollywood, le règne des séries (Arte)

Pour terminer, je vous propose rapidement de jeter un œil dans le passé. En 2005 précisément. A l’époque, Arte a programmé une Théma bien inspirée et intitulée La fièvre des séries. A l’époque également, c’est le tout début de l’explosion des audiences des séries américaines (coucou Les Experts) en France. Seules 4 productions outre Atlantique s’invitent ainsi dans le top 100 des meilleures audiences de l’année. On ne savait pas encore que ce frétillement était le précurseur d’un véritable raz-de-marée.

En 2005, donc, le 23 septembre pour être exact, Arte diffuse un documentaire d’Olivier Joyard (que l’on connaît notamment pour s’occuper des chroniques séries des Inrocks actuellement) sur les bouleversements que connaît Hollywood suite à la montée en charge des séries télé vis-à-vis du cinéma. Pour ma part, j’étais tombé un peu par hasard sur ce documentaire à l’époque mais il m’avait marqué : en effet, en terme de séries télé, ma connaissance du milieu à l’époque avoisinait le néant. Mais il avait enclenché une partie de ma curiosité qui s’est décuplée lorsque je suis tombé, deux ans plus tard, dans la marmite.

Pour les néophytes, donc, je conseille vivement de jeter un œil à ce documentaire qu’il est apparemment désormais un peu difficile de trouver. Plusieurs bibliothèques (Dunkerque, Nanterre, Bordeaux) ont conservé une édition du DVD. Et je vous invite absolument à vous plonger dans cette lecture : un article écrit à l’époque et revenant en détails sur ce documentaire.

Catégories : Chronique · Série américaine