Le Moine au bord de la mer de Caspar David Friedrich

Un chef-d'oeuvre du romantisme allemand en 360°

Le Moine au bord de la mer de Caspar David Friedrich preview image

Une journée sombre et nuageuse. À moins que ce soit le soir ? Ou tôt le matin ? Est-ce qu’un orage se prépare ? Le tableau ne fournit aucun indice. Si ce n’est une étroite bande de sable au bord de l’eau. Et un mystérieux personnage, un moine qui regarde au loin.

Le Moine au bord de la mer compte parmi les œuvres d’art allemandes les plus célèbres, c’est le tableau par excellence du romantisme allemand. Au cours de sa restauration en 2015, la réflectographie infrarouge a permis d‘y découvrir un dessin préparatoire qui révèle l’intention initiale de Friedrich : deux bateaux à gauche et à droite du moine, des filets de pêche sur des poteaux au bord du rivage… Friedrich consacre deux années intensives à cette composition avant d’abandonner son aspect classique au profit d’un dénuement radical illustrant la solitude du moine.

L‘expérience de réalité virtuelle débute par les carnets de Caspar David Friedrich. Il y décrit en termes précis le décor de sa toile. L’utilisateur se retrouve peu à peu dans le dessin préparatoire aux nuances de noirs, de blancs et de gris, puis il rencontre le moine solitaire sur la plage.

« Au premier plan une plage de sable monotone, au second plan la mer agitée. Un moine se trouve sur la plage, en proie à la mélancolie. Autour de lui, des mouettes poussent des cris angoissés, comme pour l’avertir. »

Tandis que l’utilisateur ne voit le moine que de dos sur le tableau, l’expérience virtuelle permet de tourner autour de lui et de contempler son visage. Le moine n’en reste pas moins un personnage énigmatique. Pendant que l’utilisateur se détourne, le moine disparaît, le laissant seul sur la plage.

« Tes empreintes sont profondes sur la plage de sable monotone, mais il souffle un vent léger qui fait disparaître ta trace. »

Le projet fait la part belle à l’engouement pour la nature et les expériences mystiques si caractéristique de l’époque romantique : couleurs abstraites et sonorités 3D rendent les sensations plus intenses. Face à la force des éléments, l’homme n’est qu’une petite chose insignifiante.

Une mouette attire l’attention de l’observateur : sa trajectoire, qui semble tracée au pinceau, transforme petit à petit le dessin préparatoire en noir et blanc qui devient la fameuse œuvre d’art mondialement célèbre. Face au tableau achevé, l’utilisateur entend de nouveau les pensées de Caspar David Friedrich :

« Homme insensé. Même si, du matin à minuit tombant, tu tentais dans ton orgueil de sonder les profondeurs inconnues de l’au-delà, tu n’éclaircirais pas les ténèbres de l’avenir. »

Découvrez également Le Soleil d’Edvard Munch en 360°.

Crédits

  • Production - Gebrueder beetz
  • Coproduction - ZDF, Camera Lucida Productions et Lucid Realities
  • En collaboration avec High Road Productions, ARTE, Alte Nationalgalerie - Avec l’aimable soutien de Creative Europe – MEDIA Programme of the European Union, Medienboard Berlin-Brandenburg
  • Photographie - Musées d'État de Berlin, "Alte Nationalgalerie" / Andres Kilger
  • Avec la Alte Nationalgalerie - Berlin

Sorry

Site unsupport
Update browser