Raï is not dead | Productions numériques ARTE

Raï is not dead

Une série documentaire réalisée par Simon Maisonobe et Hadj Sameer

D’Oran à Barbès et de Cheikha Remitti à Khaled, Hadj Sameer – collectionneur, DJ et digger – retrace le cours tumultueux du raï, dont les tubes ont submergé la planète dans les années 1980-1990. Entre la France et l’Algérie, un voyage en forme de bande-son mythique, aux sources d’une musique hybride transgressive qui ne cesse de se réinventer.

Quel genre musical peut prétendre être passé, en l’espace de cinquante ans, d’un cabaret caché d’Oran à la mi-temps du Super Bowl ? Née en Algérie au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la vague raï s’est propagée des cabarets de l’ouest algérien aux boutiques de cassettes de Barbès à Paris, avant de déferler sur le monde à la fin des années 1980. Se nourrissant de son hybridation,…

Disponible sur les plateformes suivantes

Description technique et crédits courts

Format
Série
Genre
Documentaire
Durée
6 x 17min
Technique
Prise de vue réelle
Présenté par
Hadj Sameer
Réalisateur
Simon Maisonobe
Auteurs
Simon Maisonobe, Grégoire Belhoste et Hadj Sameer
Coproduction
ARTE France, ZED

Crédits longs

À retenir

  • D’Oran à Barbès et de Cheikha Remitti à Khaled

    <p>Retour sur le cours tumultueux du raï, dont les tubes ont submergé la planète dans les années 1980-1990.</p>

  • Une mission pour Hadj Sameer :

    <p>Créer l&#8217;ultime mixtape du raï.</p>

Sélections et prix

  • LauréatFestival de Luchon 2023Séries courtes documentaires

Dossier de presse

Lire le communiqué de presse

Revue de presse