Vinyles, le bon sillon

Vinyles, le bon sillon

Ce n’est pas un secret. Tombé quasiment aux oubliettes suite à la naissance du compact disc en 1982, le vinyle rempile dans les bacs : depuis quelques années, ses ventes repartent à la hausse. « Dans le milieu des musiques extrêmes, il n’a jamais été mort », tient à préciser Matthias Jungbluth, le jeune patron de Throatruiner Records, qui a signé les deux premières galettes de Direwolves.

Le label breton propose un vaste catalogue de vinyles, adossé… à une plateforme de téléchargement libre. « Dès le début, ma priorité était de tout faire pour que les groupes ne se cantonnent pas à une simple reconnaissance locale ou nationale, ce qui n’a absolument aucun sens à notre époque », explique Matthias. « Le téléchargement gratuit permet aux gens de découvrir les groupes du label, où qu’ils soient dans le monde. Et aux groupes de saisir des opportunités pour trouver des dates de concert à l’étranger. » 

Faiblesse des cachets, cherté de l’essence et des péages… pour un groupe de hardcore en tournée, il est en règle générale compliqué de s’y retrouver financièrement. S’ils ne tirent, par définition, aucun bénéfice pécuniaire du téléchargement gratuit, les Direwolves parient sur des produits originaux pour remplir – quelque peu – leurs caisses. Dont des vinyles et tee-shirts aux visuels très aboutis.

« Pour chacun de leurs albums, les Direwolves sont venus nous voir avec des textes, des références littéraires très précises. Et on s’est acharné à trouver le langage graphique le plus juste pour retranscrire tout cela », raconte à ARTE Journal l’illustrateur Adrien Havet, du duo parisien Førtifem. « Le groupe semblait particulièrement attaché à un traité de gravure. Pour le premier album, on s’est inspiré du mythe de Tantale ; pour le second, de Vingt mille lieues sous les mers. A travers ces visuels atmosphériques, l’idée est de chercher à tempérer l’intensité, la violence de la musique. »

Matthias Jungbluth

Jeune patron du label Throatruiner Records, également chanteur du groupe Calvaiire.

"Me from myself, to banish"

Le premier EP de Direwolvessorti en octobre 2012 chez Throatruiner.

"Aegri somnia"

Le premier LP de Direwolves, sorti en mars 2014 chez Throatruiner.