mmrobin

souvenirs de Rosario ou la force de continuer à faire des films…

Je remercie Marc Duployer, mon ami ingénieur du son qui, en plus de tenir la perche, parvient à faire des photos et de petites vidéos souvenirs de nos tournages aux quatre coins du monde. C’est ainsi qu’il a saisi quatre moments très intenses qui se sont déroulés à Rosario (Argentine) où nous avons tourné une partie de mon prochain film Sacrée croissance!

Les deux premières concernent ma visite au Musée de la mémoire qui a été inaugurée récemment en hommage aux victimes de la dictature militaire argentine. Le fondateur et directeur de ce mémorial exceptionnel, Ruben Chababo avait tenu à me recevoir (voir sur ce blog) en raison de mon film et livre Escadrons de la mort: l’école française.

Il m’a demandé de dédicacer l’exemplaire espagnol de mon livre, qui – a-t-il dit – est « très consulté » dans la bibliothèque du Mémorial. Voici la dédicace que j’ai écrite: « À mes amis argentins, la mémoire c’est la vie. J’espère que mon livre contribue à éclairer le passé et le présent, pour que ce chapitre obscur de l’histoire argentine ne se répète jamais« .

 

Puis, Ruben Chababo m’a présenté deux installations du Mémorial qui m’ont replongée dans les années noires de l’Argentine.

 

 

Le soir, j’ai participé à la première nationale des Moissons du futur devant 800 personnes. Lors de mon mot d’introduction, j’ai demandé qui avait vu mon film Le monde selon Monsanto. La réponse fut impressionnante…

 

Puis, j’ai invité l’assistance à applaudir les « paysans et maraîchers du monde« , car » Les moissons du futur est un hommage à tous ceux et celles qui produisent des aliments sains« :

 

Tard dans la soirée, alors que le débat qui suivit la projection avait duré plus de deux heures , le public restant m’a fait une standing ovation qui m’a beaucoup émue… Nous avons pris rendez-vous pour l’année prochaine lors de la première de Sacrée croissance. La ville de Rosario a , en effet, l’intention d’acheter l’exposition , qui accompagnera la sortie du film.

Mais je n’étais pas au bout de mes peines! A partir de minuit j’ai dû dédicacer quelque 150 exemplaires de Las cosechas del futuro qui venait juste de sortir en Argentine, ainsi que de Nuestro veneno de cada dia.

P1080086

P1080108

P1080106

Ces moments privilégiés à Rosario m’ont confirmé qu’il fallait que je continue à faire des films, pour raconter la marche du monde et donner à chacun et chacune des outils pour agir ICI ET MAINTENANT…

En guise de bonne année, je remets ici le lien vers le trailer du documentaire.

À ce jour, nous avons réuni quelque 2800 souscriptions. Il en manque toujours 1200!

 

Catégories : Escadrons de la mort: l'école française · Le monde selon Monsanto · Les moissons du futur