mmrobin

moissons de médailles en Argentine!

Je rentre du Brésil et de l’Argentine où j’étais en tournage pour mon prochain film Sacrée croissance !

À Fortaleza, j’ai rencontré l’équipe de Joaquim Melo, un ancien séminariste qui a créé une banque communautaire et une monnaie sociale dans un ancien bidonville , le Conjunto Palmas. Le Palmas est devenu un modèle dans tout le Brésil : on compte, aujourd’hui, plus de cent banques communautaires et monnaies locales dans tout le pays ! Mais je n’en dirai pas plus !

À Rosario, j’ai filmé un programme exemplaire d’agriculture urbaine, soutenu activement par la municipalité, qui a créé un département comptant vingt-cinq techniciens et ingénieurs agronomes. J’y ai notamment rencontré Monica Fein, la maire de cette ville de plus d’un million d’habitants, qui mène une politique très active pour développer l’économie sociale et solidaire.

Marie-Rosario1

Mon séjour à Rosario a été très mouvementé, car il coïncidait avec la sortie en librairie de mon livre Les moissons du futur. Du coup, j’ai été poursuivie par une vingtaine de journalistes, qui connaissaient mes films et mon livre  Le monde selon Monsanto, et Argentine : le soja de la faim.

Il faut dire que Rosario est la capitale du soja transgénique, qui a envahi tous les champs de la province de Santa Fe. Du coup, j’ai été reçue par Antonio Bonfatti, le gouverneur, à qui j’ai remis un exemplaire de mon livre.  Dans l’interview filmée qu’il m’a accordée, il m’a dit que le modèle transgénique n’était pas durable et qu’il mettait en danger la santé des habitants et la souveraineté alimentaire de l’Argentine.

Marie-Rosario6

J’ai senti très nettement que les lignes étaient entrain de bouger dans l’enfer du soja…

Marie-Rosario5

J’ai aussi été sollicitée par Ruben Chababo, le directeur du tout nouveau Musée de la mémoire, dédié aux années noires de la dictature et qui m’a beaucoup touchée. Au printemps dernier, j’avais été citée comme témoin protégé dans un procès qui s’est déroulé à Rosario, contre le général Diaz Bessone, que j’avais réussi à faire parler dans Escadrons de la mort : l’école française, et qui est aujourd’hui en prison, en partie grâce à mon film (voir sur ce blog).

Marie-Rosario4

Et puis, surprise ! J’apprends que l’Université de Rosario, la mairie et le parlement régional ont décidé, chacun de leur côté de me nommer « visiteur illustre » !

Je suis donc allée au conseil municipal recevoir ma décoration !

Marie-Rosario2

Les deux autres m’ont été remises lors de la projection des Moissons du futur qui a réuni plus de huit cents personnes ! Une soirée inoubliable où on a vu un grand producteur de soja transgénique annoncer publiquement qu’il avait décidé de passer à l’agriculture biologique ! J’y reviendrai ultérieurement…

Marie-Rosario11Marie-Rosario12

Marie-Rosario10Marie-Rosario9

C’est le doyen de l’Université de Rosario, le Dr.Miguel Angel Farroni, qui m’a remis la décoration, proposée par la faculté de médecine, où mon livre et film Notre poison quotidien font partie de la bibliographie obligatoire des étudiants. Le soir de la projection, plusieurs étudiants en médecine sont venus me saluer pour me remercier…

Pour finir, j’ai décidé de soutenir publiquement l’occupation du site de Las Malvinas, où Monsanto veut installer la deuxième plus grande usine de production de semences transgéniques du monde. J’y reviendrai aussi ultérieurement…

Marie-Rosario7

Quatre représentants du collectif qui occupe le site étaient venus spécialement de Córdoba pour me rencontrer.

Marie-Rosario8

Merci à Sergio Goya, pour les photos.

Catégories : Escadrons de la mort: l'école française · Le monde selon Monsanto · Les moissons du futur