mmrobin

Les « contre vérités » et conflits d’intérêts de Jean François Narbonne

André Cicolella, chimiste et toxicologue, porte-parole du Réseau Environnement Santé, publie sur le site du RES une réponse aux contre-vérités distillées par Jean-François Narbonne sur mon film Notre poison quotidien dans des médias de seconde zone. Tout indique que ce dernier n’a pas vu mon film ni lu mon livre, car ce qu’il en dit est tout simplement… hors sujet ou témoigne d’une méconnaissance des dossiers assez inquiétante (Bisphénol A, aspartame). A moins qu’il ne s’agisse tout simplement de mauvaise foi, car Mr. Narbonne a semble-t-il été recruté par l’AFIS pour s’attaquer à mon enquête. Je laisse André Cicolella répondre à ses pseudos arguments:

http://reseau-environnement-sante.fr/2011/04/04/la-vie-du-reseau/reponse-a-jean-francois-narbonne/

Par ailleurs, je publie la déclaration de conflits d’intérêts que Jean-François Narbonne a adressée à l’AFSSA ( l’ex-agence française de sécurité sanitaire des aliments, rebaptisée ANSES)en janvier 2010. Peut-être peut on y trouver quelques raisons de son empressement à affirmer que l’interdiction des biberons contenant du Bisphénol A était une décision « strictement politique » destinée à satisfaire quelques excités écolos, comme il l’a affirmé dans une émission de France Culture (Le grain à moudre du 15 mars) où l’incohérence et la véhémence de ses propos a provoqué de nombreuses réactions outrées des auditeurs de la radio.

Je laisse les internautes apprécier la déclaration de conflits d’intérêts et note que le laboratoire de toxicologie du professeur Narbonne est financé par … Total. Je rappelle que la branche chimique de Total est Arkema qui représente l’un des principaux fabricants de … Bisphénol A!

Par ailleurs, je mets de nouveau en ligne le  courrier adressé par le Dr. Marcel-Francis Kahn, ancien membre de l’AFIS,  à Christian Vélot, où il dénonce les liens entre l’AFIS et Monsanto, raison pour laquelle il a démissionné de l’association scientiste. Cette lettre avait provoqué quelques remous au moment de sa publication, ainsi que je l’avais révélé sur mon Blog Le monde selon Monsanto, et il est intéressant de lire la réponse de l’AFIS (lien ci-dessous).

Mon cher collègue,

Je viens de signer la pétition protestant contre la suppression des facilités de recherche dont vous bénéficiez.L’élément suivant peut vous intéresser.Je faisais partie du Comité scientifique et de patronage de l’AFIS qui édite le bulletin « Science et pseudo-science ».Je combats depuis longtemps en médecine tous les charlatanismes.
Il ne vous a peut-être pas échappé que ,sous l’influence de son rédac chef Jean-Paul Krivine,l’AFIS s’est transformé-sans que notre avis soit sollicité- en un véritable lobby pro OGM.Certes,je ne suis pas du tout persuadé que le maïs 810 oud’autres soit toxique.Ce que j’ai lu ne m’en convainc pas.Mais en revanche je
combats la stratégie monopolistique agressive de Monsanto et de ses diverses sociétés écran.

J’ai donc demandé à la rédaction de Science et Pseudoscience que mes lettres où je demandais( avec courtoisie et sans mettre encause a priori leur honnêteté scientifique…) que Marcel Kuntz et Louis-Marie Houdebine indiquent leurs liens avec Monsanto et ses filiales,comme en médecine ( je m’occupe d’un journal scientifique médical) il est devenu obligatoire de préciser ce qu’on nomme conflits d’interêt.

La publication de mes courriers et la réponse à mon interrogation) m’ont été refusées bien que j’avais indiqué que ma présence au sein des comités scientifique et de patronage dépendrait de cette publication;J’ai donc démissionné de ces deux comités et j’ai indiqué que je rendrai public cette démission.Si vous le jugez utile,vous pouvez utiliser cette lettre et mon nom.

Avec toute ma sympathie

Docteur Marcel-Francis KAHN,
Professeur (émérite) de Médecine Paris 7

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article850

Catégories : Notre poison quotidien