Obama favorise l’agriculture bio

Hier soir, de 18 à 19 heures, j’ai participé à l’émission du Dr. Gary Null sur PRN, une radio qui émet depuis New York. L’heure était consacrée aux OGM, pour lesquels l’administration Obama a annoncé un processus de révision de la réglementation, ce qui est une très bonne nouvelle.

Au moment où le président Obama demandait à l’USDA (le secrétariat à l’agriculture) d’amorcer une réflexion sur la réglementation des OGM , ou plutôt la non-réglementation des OGM, telle qu’elle est pratiquée depuis 1992 (voir mon film et livre) , son épouse Michelle Obama faisait la Une des journaux en annonçant la création à la Maison Blanche d’un jardin potager entièrement bio.

Ainsi que le rapporte The New York Times, c’est plus qu’une anecdote. Tout indique, en effet, que la Première dame a décidé de montrer l’exemple dans un pays ravagé par la malbouffe, où l’épidémie d’obésité, cancers, diabète ( de type 2), malformations génétiques, stérilité et allergies ne cesse de progresser.

Comme l’expliquait la scientifique qui participait, hier, à l’émission de Gary Null, il est tout à fait possible que les OGM pesticides qui contaminent toute la chaîne alimentaire aux Etats Unis soient l’une des causes de cette épidémie, aux côtés d’autres polluantschimiques.

www.nytimes.com/2009/03/20/dining/20garden.html

Enfin, on apprenait récemment que l’administration Obama a nommé la professeure Kathleen Merrigan comme numéro 2 à l’USDA. Kathleen Merrigan s’est beaucoup engagée pour promouvoir une agriculture écologiquement durable, familiale et bio, un modèle totalement opposé à celui des monocultures transgéniques brevetées.

Cette nomination compense celle de Tom Vilsack comme Secrétaire à l’agriculture car l’ancien gouverneur de l’Iowa, l’un des Etats le plus transgénique des Etats Unis , est plutôt associé à l’agriculture industrielle. Récemment la Biotechnology Industry Organization, où Monsanto est très actif, lui a remis le « prix du meilleur gouverneur de l’année »…

L’arrivée de Kathleen Merrigan à l’USDA va peut-être permettre des progrès vers une agriculture plus verte.

À peine nommée, Kathleen Merrigan a annoncé la création d’un fonds de 50 millions de dollars pour soutenir la reconversion d’agriculteurs vers l’agriculture bio. Une somme encore modeste dont on espère qu’elle ne constitue qu’un début…

Catégories : Non classé