L’Argentine montre la voie

Je vous écris de Montréal où j’ai présenté , aujourd’hui, mon film « Le monde selon Monsanto » au 5ème Congrès mondial d’éducation relative à l’environnement, en présence du Dr. Shiv Chopra, le lanceur d’alerte de Santé Canada, qui avait dénoncé la tentative de corruption de Monsanto pour imposer la mise sur le marché de son hormone de croissance bovine transgénique (voir mon film et livre). Le Dr. Chopra vient de publier un livre, intitulé Corrompus jusqu’à la moelle. les mémoires d’un scientifique de Santé Canada qui a choisi de sonner l’alarme. J’en ferai un compte rendu dès que je l’aurai lu.

En rentrant d’une journée bien remplie, j’ai découvert sur ma boîte mail deux articles publiés par le journal argentin Página 12, qui, après ma visite en Argentine à la fin du mois de mars (voir sur mon Blog) enchaîne les révélations sur la manière dont Monsanto a introduit le soja roundup ready au pays de la vache et du lait.

Récemment, je racontais comment le Pr. Andrés Carrasco, qui a montré dans une étude les effets mortels du roundup sur des embryons d’amphibiens, avait été menacé de mort et victime d’une campagne de diffamation orchestrée par les promoteurs du modèle transgénique et leur relai dans la presse complaisante comme Clarín ou la Nación.

Cette lamentable affaire a provoqué le réveil de 300 scientifiques et intellectuels argentins qui viennent de publier une pétition en soutien au Dr. Carrasco où ils dénoncent ce qu’ils appellent l’ « intromission mercantile » dans la science , à savoir les pressions exercées par les multinationales de l’agro-alimentaire comme Monsanto et consorts pour contrôler la production scientifique et empêcher toute recherche indépendante des pouvoirs économiques sur les OGM et les pesticides qui leur sont liés.

C’est un événement sans précédent dans ce pays laminé par une dictature sanglante et une crise économique dramatique qui compte, aujourd’hui dix-huit millions d’hectares de soja roundup ready.

Pour les hispanophones, voici l’article de Página 12.

Par ailleurs, Página 12 publie un communiqué de l’association des petits producteurs agricoles qui dénonce les conséquences néfastes de l’agrobusiness sur la sécurité alimentaire et la biodiversité :

Tout indique qu’après avoir longtemps ignoré la catastrophe transgénique qui a conduit à une pollution environnementale et à un désastre sanitaire dramatiques, l’Argentine montre la voie de la résistance à un modèle dévastateur que j’avais déjà dénoncé en 2005 dans mon film  » Argentine: le soja de la faim » (consultable sur ce Blog, dans la rubrique « les films qui m’ont conduite à Monsanto ».

Catégories : Non classé