webmaster

Monsanto veut breveter les gènes d’une race de cochon!

Plusieurs internautes m’ont fait parvenir la pétition de la Fédération nationale d’agriculture d’Allemagne qui s’oppose à la demande de brevet déposée par Monsanto sur un gène d’une race allemande de porcs rustique, associé à une croissance et prise de poids plus rapides, lui permettant de toucher des royalties lors de toute utilisation de cette race dans des croisements.

Cette affaire illustre parfaitement la dérive que constitue le brevetage du vivant qui viole les critères d’obtention d’un brevet. Dans ce cas, Monsanto s’est contenté d’identifier et de décrire la fonction de ce gène , puis a déposé une demande de brevet , alors qu’en aucun cas la multinationale peut prétendre avoir inventé ce gène, qui est un élément du patrimoine génétique de la race porcine!

Si le brevet était accordé, Monsanto pourrait réclamer des royalties sur chaque porc contenant le fameux gène!

Pour les lecteurs qui veulent en savoir plus sur cette dérive du système général des brevets , je rappelle que j’ai consacré un film à cette question, disponible sur ce Blog: « Les pirates du vivant », dans la rubrique « Les films qui m’ont conduite à Monsanto ».

J’encourage donc les internautes à signer la pétition de la Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB) pour relayer le message et mobiliser les citoyens !

Communiqué

Nous ne pouvons pas accepter cette privatisation du vivant. Nous avons, dès la semaine dernière envoyé un courrier d’opposition à ce brevet sur la vie. Nous demandons à tous ceux qui s’opposent à ce type de pratiques monstrueuses de faire de même et d’envoyer par la poste, impérativement avant le 10 avril, sa déclaration de refus à l’association allemande « Kein Patent auf Leben » qui transmettra à l’Office européen des brevets l’ensemble des signatures.

Naturland (association allemande de producteurs bio) nous a récemment alertés d’un brevet sur une race allemande de porcs possédant un gène d’intérêt agronomique, accordé à la firme américaine Monsanto. L’Office Européen des brevets a en effet octroyé, le 16 juillet 2008, un brevet pour l’élevage de porcs (brevet N° EP 165 1777) à la multinationale Monsanto. L’association des paysans bio allemands, qui a déjà fait opposition, souhaite que tous soutiennent cette démarche. La date limite du dépôt est le 15 avril 2009.

Le brevet en question permettrait à Monsanto de toucher des royalties sur tout croisement utilisant cette race de porcs rustique, qui a donc sa place en élevage biologique. La raison principale pour faire opposition est d’ordre éthique : le brevet ne se base pas sur une invention mais vise, au contraire, la maîtrise de la production des denrées alimentaires. Ce brevet aura des conséquences importantes en matière de dépendance des éleveurs et des consommateurs.

La FNAB a la semaine dernière envoyé sa lettre d’opposition. Elle a appelé ses groupements régionaux et départementaux à faire de même, ainsi que tous les producteurs bio et leurs consommateurs. Mais plus largement, nous sommes tous concernés par ces brevets sur le vivant : alors réagissez et manifestez votre refus de telles pratiques avant le 10 avril à l’association allemande qui s’est chargée de collecter les lettres d’opposition.

La lettre d’opposition doit être envoyée auprès de « Kein Patent auf Leben », Frohschammerstr. 14, D-80807 Munich (Allemagne). Pour copier la lettre type :

* En allemand : http://www.keinpatent.de/index.php ?id=90

* En anglais : http://www.no-patents-on-seeds.org/images/documents/opposition_pig_patent_eng.pdf

Catégories : Non classé