Communiqué du CRIIGEN

Je mets en ligne le communiqué du CRIIGEN, Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique, créé par l’ancienne ministre de l’environnement Corinne Lepage, concernant la pétition que j’avais appelé à signer.

L’absence de transparence sur les études conduites par Monsanto et consorts censées mesurer les effets sanitaires des OGM ne peut que renforcer les doutes que les OGM posent des problèmes. Sinon pourquoi la firme Monsanto refuse-t-elle toujours de communiquer les données brutes des études de trois mois qu’elle a fait réaliser sur des rats? Sans oublier le fait que ces études de trois mois ne veulent pas dire grand chose: au plus permettent-elles de mesurer la toxicité aigüe des OGM, mais pas la toxicité chronique que seule une étude de deux ans peut mesurer.

L’absence d’évaluation sérieuse des OGM, et notamment du soja roundup ready fut au coeur du débat que j’ai conduit, hier, à l’Université d’agronomie de La Plata.

Les agronomes présents ont découvert avec surprise que la seule étude réalisée sur cette plante pesticide transgénique qui couvre, aujourd’hui, plus de six-sept millions d’hectares, était une malheureuse étude de … 28 jours, faite sur des rats adultes, dont Monsanto refuse de communiquer les données brutes, y compris aux scientifiques, comme me l’a expliqué le Pr. Ian Pryme, de l’université de Bergen (cf: mon livre et film)…

Communiqué de presse CRIIGEN – mars 2009

LA TRANSPARENCE SUR LES EFFETS DES OGM SUR LA SANTE
SERA EXPLOSIVE

Le vendredi 3 avril 2009 à 11h30 le CRIIGEN remet au Ministère de l’Agriculture rue de Varenne à Paris une pétition réunissant 42.137 signatures pour réclamer la transparence des effets des OGM sur la santé. Une conférence de presse se tiendra sur le parvis du Ministère. Les données brutes sont confidentielles pour les entreprises et les gouvernements, en contradiction avec la directive européenne. Des effets significatifs peuvent être contenus dans de nombreux dossiers, y compris celui du maïs MON 810 qui a fait l’objet de tant de débats. L’heure est grave, à l’heure où l’absence de transparence a conduit à des crises financières, et peut tout aussi bien mener à des crises sanitaires prenant en otage la santé des citoyens.

Texte de la pétition « Nous citoyens, demandons à la suite du Grenelle de l’environnement, et avec la grande majorité des français et des européens qui s’interroge sur ou remet en cause la nécessité des OGM dans les champs et dans les assiettes, que soient rendus publics les résultats des analyses de sang des animaux qui ont mangé ces OGM pendant le plus long temps possible, et ce pour tous les OGM cultivés ou commercialisés dans l’alimentation des humains ou des animaux en Europe. Cela devra être également effectif avant la commercialisation des nouveaux OGM. Aujourd’hui, seules les compagnies de biotechnologies réalisent ces tests de toxicité pendant 3 mois seulement, avec des mammifères de laboratoire (surtout le rat servant de modèle pour l’humain), et considèrent les résultats bruts comme confidentiels, ce que nous jugeons totalement anormal alors que le monde entier se questionne sur les effets des OGM sur la santé. »

Catégories : Non classé