Les OGM: des plantes pesticides et rien d’autre!

Je mets en ligne ce communiqué de presse du CRIIGEN de Corinne Lepage, concernant la réalité des OGM. Dix ans après leur arrivée dans les champs d’Amérique, les plantes transgéniques cultivées ne sont toujours que des plantes pesticides, et on attend toujours les OGM qui aient réellement une unité sociale…

COMMUNIQUE DE PRESSE CRIIGEN

Pour la quinzième année, l’oganisme dépendant des industries des biotechnologies ISAAA a publié ce 11 février 2009 ses statistiques 2008 des OGM cultivés dans le monde. Malgré des promesses récurrentes, les OGM se concentrent encore sur 4 plantes : soja 53%, maïs 30%, coton 12% et colza 5%, le tout en progression de 9,3%sur 125 millions d’hectares, soit 8% de l’agriculture mondiale. Hélas, 100% de ces OGM sont encore et seulement des plantes à pesticides : 63% tolèrent un herbicide, 15% produisent un insecticide, et 22%, la seconde génération en croissance, fait les deux à la fois.

Cette seconde génération peut tolérer jusqu’à 2 herbicides ou produire 2 insecticides en même temps. La troisième génération à paraître en 2010 aura jusqu’à 8 caractères différents de tolérance à plusieurs herbicides et de production de plusieurs insecticides. Par contre les tests de rats nourris pendant 90 jours ne sont plus faits sur ces OGM plusieurs fois croisés entre eux. Les compagnies promettent toujours pour les années suivantes d’autres caractères.
Enfin, 89% des OGM sont concentrés sur le continent américain, et beaucoup plus pour les plantes alimentaires, car c’est surtout du coton OGM qui est cultivé en Inde et en Chine.
Le CRIIGEN dénonce la main mise du monde des pesticides sur les OGM, lequel s’affranchit de contrôles scientifiques sérieux sur la sécurité sanitaire tout en maintenant une confidentialité délétère, laquelle permet de dire aux lobbies de manière mensongère qu’il n’y a aucun risque. Le CRIIGEN réclame la publication immédiate des analyses de sang des animaux qui ont mangé des OGM dans les dossiers d’autorisations, et qui révèlent insuffisances et incompétences.

J’ajoute que, comme le révèle un article du Monde (voir sur ce Blog), les chiffres des surfaces plantées en OGM avancées par l’ ISAAA, qui est financé notamment par Monsanto, sont largement gonflés, la tendance observée n’étant pas à la hausse mais à la baisse.

Par ailleurs, voici le lien sur France Info, permettant d’écouter l’interview que j’ai accordée peu après l’avis de l’AFSSA sur le maïs MON 810.

Photo: la soirée à Périgueux du 16 janvier, où il y avait plus de 400 personnes.

Catégories : Non classé