Je rentre de Bonn

Mes deux jours à Bonn où se tenait une réunion de l’ONU dans le cadre de la Convention sur la biodiversité se sont très bien passés. Le film a été présenté trois fois :

– lundi à 19 heures lors de la fête organisée par Planet Diversity, le forum des ONG parallèle à la réunion de l’ONU, en présence de Ulle Schroeder de ARTE et de Jutta Krug, de la WDR, qui diffuse le film le 29 mai.

– mardi, à 18 heures, dans le « bunker » de la rencontre onusienne devant des délégués internationaux qui participent aux travaux faisant suite au protocole de Cartagènes.

– mardi, à 20 heures 30, devant les représentants internationaux de Planet Diversity.

J’ai retrouvé Vandana Shiva, Michael Hansen, Arpad Pusztai, Jeffrey Smith, qui ont participé aux débats qui sont suivi les deux projections de Planet Diversity.

Il est intéressant de noter que tous ceux qui sont venus aux projections avaient déjà entendu parler de mon enquête , qu’ils viennent d’Amérique du nord, du sud, d’Asie ou d’Afrique.

Des demandes ont été émises pour fabriquer des versions hindi, bengali, indononésienne et en langues africaines du DVD.

Des délégués du Burkina Fasso m’ont raconté qu’ils avaient projeté le film la semaine dernière devant 500 paysans burkinabés et des députés du pays et que cela avait provoqué beaucoup d’émotions et de colère.
Actuellement les représentants de Monsanto parcourent la brousse et distribuent de l’argent aux paysans pour les convaincre de cultiver du coton BT, dont la mise sur le marché vient d’être approuvée par le gouvernement. Ils racontent que le coton BT protège de la mouche jaune, un ravageur qui a causé beaucoup de dégâts l’année dernière dans les champs. Ce qui, bien sûr, est un mensonge!

Les délégués d’Afrique de l’Ouest (Burkina Fasso, Mali, Mauritanie) vont se mettre en rapport avec ARTE pour sortir une version du DVD en trois langues africaines et m’ont invitée à faire une tournée chez eux.
A noter qu’au Mali une conférence citoyenne a voté pour un moratoire sur les OGM qui est actuellement respecté par le gouvernement.

Par ailleurs, Vandana Shiva a trouvé un coproducteur indien pour éditer une version hindi du film , en collaboration avec ARTE. Elle m’a également invitée en Inde pour des projections/ débats.

Des représentants indonésiens vont également se mettre en rapport avec ARTE pour sortir le DVD dans la langue du pays. Je rappelle que les représentants de Monsanto en Indonésie ont été condamnés pour avoir corrompu une centaine de hauts fonctionnaires afin d’imposer le coton BT, ainsi que je le raconte dans mon livre.

Les délégués argentins, paraguayens et brésiliens m’ont demandé de faire une tournée dans le cône sud lorsque le film et livre seront disponibles en espagnol et portugais.

Enfin, une déléguée japonaise à la réunion de l’ONU m’a invitée au Japon dès que le film et le livre sortiront là-bas, ce qui n’est pas pour demain: le contrat avec l’éditeur japonais prévoit deux ans de traduction!

Catégories : Non classé