La réaction des salariés de Monsanto

Ce qui s’est dit « autour de la machine à café  » de la filiale française de Monsanto

Un téléspectateur m’a adressé un E mail m’informant que l’un de ses (ex) amis avait « trahi ses idéaux » en acceptant d’être embauché par la filiale française de Monsanto, qui, je le rappelle, est installée dans la banlieue lyonnaise.

Il m’écrivait notamment qu’il aimerait bien savoir ce qu’il « s’était dit autour de la machine à café le lendemain de la diffusion du film ».

Évidemment, cela a piqué ma curiosité et je lui ai demandé d’essayer de savoir …

Voici le nouveau courriel qu’il m’a adressé que je mets en ligne, avec son accord. Je n’ai pas corrigé les (nombreuses) fautes de français qui émaillent le texte de l’ « ami »… Pour le reste (absence d’accents, etc), il semble qu’il écrive avec un clavier anglophone….

Chère Marie-Monique,
j’ai fini par tenir parole. Voici ce que mon ami a pu ressentir des effets de votre reportage sur ses collègues. Il n’y a pas de miracle ni de révélation sur la nature humaine. Je vous recopie son texte tel qu’il me l’a envoyé afin de ne pas le corrompre de mon jugement. Voici:

« Que repondre ? Je suis content de voir que, au moins, tu prends du recul et t’interesses a l’autre cote de l’histoire, le cote pas tres catholique.
Au risque de te decevoir, sache que pas grand chose ne s’est dit autour de la machine a cafe….

Sur le site sur lequel je travaille, qui est un batiment uniquement administratif, pas de production / recherche d’OGMs, de semences ou de Round-up, le personnel Monsanto se divise en 3 categories :

– categorie 1 : les pro-monsanto qui assurent qu’il faut etre fier de bosser pour une telle entreprise, a la pointe de la technologie (et avec une action en bourse qui ne fait que grimper). Ces gens la se trouvent plutot dans le top management ou parmis les employes de tres longue date (> 20 ans d’entreprise). Note que les personnes faisant partie du management recoivent regulierement des stock-options a des prix defiant toute concurence.Ces gens sont representes a hauteur de, je dirai, 10% (hors management compris)

– categorie 2 : les anti-OGM qui refusent de cautionner les faits et gestes de de l’entreprise et pensent sincerement qu’une bonne partie des accusations releguees par Marie-Monique Robin sont plutôt vraies. Ces gens la vivent plutôt mal le fait de travailler pour cette entreprise mais ont une famille a nourrir et ne peuvent se permettre de quitter leur emplois sur des problemes etiques. IL faut aussi savoir que Monsanto est une entreprise qui verse de bon salaires, et ce pour tous les niveaux de poste. Je dirai qu’environ 20% des employes font partie de cette categorie.

-categorie3 : ceux qui s’en branle. Qui ont compris que de toute facons il n’y avait rien a faire, que c’est courut d’avance car il faut trop d’energie pour contrer les forces en mouvements, ces forces qui sont gerees par des specialistes du Lobbying, qui evoluent dans une sphere completement hors de portee du commun des mortels. Qui ont aussi compris que la France court a sa perte a refuser les OGMS pour la simple et bonne raison que Monsanto arrivera a ses fins et imposera ses biotechnologies, qui deviendront une valeur economique inevitable (comme c’est déjà le cas aux US). Un peu a l’image de la societe de fast food Quick qui fait doucement rigoler le geant MacDO car arrivee trop tard sur le marché. A ce sujet, Monsanto possede déjà une grande experience, j’en refere aux articles suivants sur l’aspartame et Donald Rumsfeld (qui traite rapidement des revolving-doors et l’influence de Monsanto sur le gouv americain) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aspartame &http://fr.wikipedia.org/wiki/Donald_Rumsfeld. Note que ces personnes font tres souvent partie des gens qui pensent la meme chose sur les companies petrolieres, energetique, Mickey et sa bande, Mac Donald, le Vatican ….. environ 70% du personnel

L’equipe de communication de Monsanto (dont une representante bien connue est Stephanie PIECOURT) a tres clairement declare que la societe avait decide de ne pas repondre aux allegations de l’emission ‘le monde selon Monsanto’ car la technique de l’ignorance était la meilleure : en effet, a quoi bon se battre ou trainer en justice une journaliste comme MM Robin, qui sait tres bien faire ce genre d’emissions pendant plusieures annees pour obtenir finalement , en reparation, 3 lignes passant inapercues dans un journal.
Cette technique fonctionne relativement bien sur les gens faisant partie d’une 4eme categorie, que je n’ai pas inclue dans la liste ci-dessus car c’est une categorie ‘transversale’ dont les membres se retrouvent en faite dans les 3 autres (surtout la 1 et la 2) : ceux qui n’ont pas de cerveau, ou prefere ne pas s’en servir, ou encore sont pres a ingurgiter tout ce qui sera necessaire a l’ascension de leur pouvoir d’achat (avec, en generale, la benediction du bon dieu et de son fils Jesus). Et encore, certaines personnes de cette 4eme categorie ne savant meme pas pourquoi ils sont d’accord avec Monsanto, d’apres l’experience que j’en ai fait.
A noter : quoi qu’on en dise, ce reportage a seme le trouble car certains commerciaux se sont plaint des pressions qu’ils recevaient de leur familles et de certains clients suite au reportage. Encore plus marrant : certains de mes collegues ont du essuyer de vilaines remarques apres avoir utiliser leur tickets restaurant (portant la mention Monsanto) dans certains magasins ou restaurants.
SI tu veux mon humble avis, je pense sincerement que les OGM sont MALHEUREUSEMENT inevitables. En effet, suite au Grenelle de l’environnement, beaucoup de gens ont pense (Jose Bove en tete) avoir remporte une ecrasante victoire. Quelle illusion ! Je suis convaincus que l’interdiction du MON810 a été choisie par le gouvernement comme un deal avec les ecolos : vous nous laissez tranquille sur le Nucleaire (energie preferee de N Sarkozy et Anne lauvergonm, PDG d’Areva) et nous vous donnons les Ogms. La preuve : le passage en force de la loie a l’assemblee beaucoup moins exposee au publique que le Grenelle.
En bref : c’est un peu comme la Star Academie. Certains ont été outres pendant 3 jours, d’autres d’accord depuis le debut et enfin certains ont depuis longtemps prit conscience que cela ne se joue pas a notre niveau, meme si le travail de MM Robin pose le trouble et ralentis les ardeurs de certaines personnes.

Une derniere remarque : tu ne trouveras pas plus sympa qu’un dirigeant Monsanto dans une periode de crise suivant la diffusion de ce reportage. E tces gens repetent souvent, avec le sourire, que les erreurs du passe, pour lesquelles la societe a été condamné et qui ne sont donc pas niables sont imputable a d’autres personnes qui ne sont plus la.

Une vraiment-derniere remarque : l’entreprise a créé ce qu’on appel le FCPA qui est une charte anti-corruption (un pledge) a laquelle tous le semployes doivent adherer a travers le monde.
Je serais tres content d’en parler avec toi un jour et il existe meme certains documents ‘confidentiels’ (dans le sens a garder en interne) que je pourrai te passer mais pas d’ici.
Voila. Pour ma part je pense qu’il y a beaucoup de vrai dans le reportage , mais beaucoup de choses sont difficielement prouvables. »

Et voilà. Je trouve ça plutôt déprimant. Ce fatalisme me rappelle certains films sur la seconde guerre mondiale, quand de bons pères de famille justifiaient leur collaboration en invoquant la sagesse qu’est l’acceptation d’un inexorable nouvel état des choses.
Pierre

Catégories : Non classé