webmaster

Tour de France et d’ailleurs…

Un vent de révolte

J’ai commencé mon tour de France, samedi soir à Melle, dans les Deux Sèvres, mon département d’origine, où j’ai reçu cinq demandes de projections/signatures.

C’est le début d’un long périple qui me mènera aux quatre coins de la France, même si je ne pourrai pas honorer toutes les demandes, car elles sont tout simplement trop nombreuses (plus d’une centaine à ce jour, auxquelles s’ajoutent des demandes d’Amérique du Nord et du Sud)…

Ce qu’il se passe autour de cette enquête est incroyable: le buzz ne cesse de croître (près d’un million de hits pour « Le monde selon Monsanto » , et si l’on tape « Monsanto, mit Gift und Genen », titre du film en allemand, on est à plus de 90 000, et « The World according to Monsanto » décolle aussi lentement mais sûrement)…

À Melle, ville que je ne connaissais pas (je suis née à soixante-dix kilomètres au nord!), les organisateurs du festival « Courts à la campagne » et le gérant du cinéma le Méliès n’avaient jamais vu cela: ils ont dû organiser une deuxième projection du film, car la salle fut littéralement prise d’assaut!
Le débat a duré tard dans la nuit, tant les questions – précises, pointues, attentives- étaient nombreuses.

Dans ce pays rural, où paysans et jardiniers, comme partout en France, ont utilisé en toute innocence les « produits phytosanitaires » – l’euphémisme qui désigne les poisons que nous ingurgitons depuis un demi siècle- promus par le lobbying agroindustriel avec le soutien des pouvoirs publics, soufflait comme un vent de révolte inédit.

« Que pouvons-nous faire? » fut la question la plus longuement débattue.

Les réponses ont émergé de l’assistance, simples et évidentes:
– manger bio
– interpeler nos élus pour que soit revue la politique des subventions agricoles qui ne doivent plus aller aux plus grands pollueurs, mais encourager les paysans qui veulent revenir à une agriculture biologique ( chacun sait que ce processus de (re)conversion s’accompagne de quatre ou cinq années difficiles qu’il faut donc aider)
– exiger que soient revues les processus d’homologation des produits chimiques ( avec en tête le roundup)
– demander la transparence sur toutes les décisions qui concernent l’alimentation et la production agricole, et donc les OGM.

Mes rendez-vous de la semaine:

– Mercredi 26 mars, 20 heures 30: projection débat/ signatures organisée par l’AMAP de Noisy le Roy , avec l’association E-MAJ. On y présentera mon film « Blé: chronique d’une mort annoncée? »
– Vendredi 28 mars: soirée spéciale au FIGRA, Le Touquet, avec projection de « Le Monde selon Monsanto » et débat sur le journalisme d’investigation.
– Samedi 29 mars, 20 heures, Ruffec, projection (Le monde selon Monsanto) /débat/signatures avec Yves Manguy.

Catégories : Non classé