webmaster

C’est parti!

J’étais censée commencer ce blog, mercredi 20 février, le lendemain de l’avant première de mon film au cinéma l’Arlequin.

Mais, ce soir, je ne résiste pas à l’envie de me jeter à l’eau un peu plus tôt. Ce fut un drôle de week end. D’abord, il y eut comme un sentiment de « relâche » après une semaine qui avait démarré sur les chapeaux de roue par la présentation du documentaire à la presse , mardi (12 février), au siège de ARTE.

Une quarantaine de journalistes avaient répondu à l’appel. Ce fut un moment très émouvant: d’abord, parce qu’après deux ans de travail intense, parsemés d’embûches et de stress, j’attendais avec une impatience mêlée d’angoisse d’être confrontée au jugement de mes pairs; ensuite, parce que j’ai pu mesurer l’engagement des équipes de la chaîne franco-allemande derrière cette « grosse bête » , pour reprendre les mots de Pierrette Ominetti, la responsable de l’unité documentaire, qui en a suivi la gestation; enfin, parce que Nicolas Hulot, qui a écrit une très belle préface pour mon livre, avait aussi accepté de participer à cette présentation aux médias.

La projection a été suivie d’un débat de qualité qui m’a regonflée à bloc, car j’ai eu le sentiment que « Le monde selon Monsanto » allait remplir la mission que je lui avais assignée: contribuer au débat sur les OGM, à un moment où la France s’interroge sur l’opportunité de les introduire sur son territoire.

Les jours qui ont suivi, j’ai enchaîné les interviews, à raison de trois par jour, jusqu’au vendredi(15 février) en fin de journée.

Ce soir là, j’ai navigué sur la toile par simple curiosité : j’ai tapé « Le monde selon Monsanto » dans Google, et j’ai constaté avec surprise qu’il y avait déjà plus de 6000 « hits »! Le lendemain, à 20 heures, le chiffre avait atteint les 11 000. Et dimanche soir, il dépassait les 13 500. Ce soir, au moment, où je mets ce premier message en ligne, il a grimpé à 15 600 ! Que se passe-t-il? Comment l’information s’est-elle répandue sur le Net, alors que, pour l’heure, seuls trois médias ont rendu compte de mon film ou de mon livre: l’Express (bonnes feuilles), Rue 89 (bonnes feuilles, une interview filmée, et un entretien absolument capital du Professeur Robert Bellé du CNRS) et TSR2, la chaîne suisse qui a diffusé mon documentaire dimanche soir à 20 heures 30? Est-ce le début d’un ras de marée qui confirme que décidément cette enquête tombe à point nommé? À dire vrai , j’en serais ravie, car, après m’être échinée à dépecer l’implacable machine de Monsanto, j’ai acquis une intime conviction qui me pousse, ce soir, à lancer un cri d’alarme : il est urgent que les citoyens s’emparent du sujet des OGM, parce qu’il y a véritablement péril en la demeure…

Catégories : Non classé