Des nouvelles du roundup

Un ami vient de m’apprendre que Monsanto faisait de la publicité pour le roundup sur TF1…

Je rappelle que, dans mon film, le Pr. Robert Bellé qui travaille à l’unité de recherche de Roscoff, pour le CNRS et l’Université Pierre et Marie Curie, explique que le roundup « provoque les premières étapes qui conduisent au cancer », mais que ses tutelles lui ont « demandé de ne pas communiquer, parce qu’il y a la question des OGM derrière ».

Dans une interview qu’il a donnée à Rue 89, il va encore plus loin.

Par ailleurs, je rappelle que Monsanto a été condamné deux fois pour « publicité mensongère », à New York et à Lyon, car contrairement à ce que la firme a toujours assuré le roundup n’est pas « biodégradable » ni « respectueux de l’environnement », mais c’est un produit « écotoxique », pour reprendre les termes du jugement en première instance du tribunal de Lyon (cliquer sur « extrait du jugement »).

Je remets en ligne l’interview que j’avais réalisée du Pr. Gilles Eric Séralini, chercheur à l’université de Caen, qui dit que le « roundup est un tueur d’embryons ».

Catégories : Non classé