cornelius, mizuki, survivant

La guerre de Mizuki

Mizuki poursuit son autobiographie dans un deuxième tome consacrée à son expérience traumatisante pendant la guerre du Pacifique.

Récompensé par le Prix du meilleur album à Angoulême pour Nonnonbâ en2007, Mizuki est un monstre sacré du manga aussi important dans l’archipel qu’un Tezuka ou un Miyazaki. Grand spécialiste des yokaï, ces esprits qui furètent dans le folklore nippon et dont il a revigoré l’imaginaire avec son héros zombie, Kitarô le repoussant, Mizuki a traversé l’histoire complexe du Japon du XXè s. Né en 1922, l’artiste a ressenti le besoin de se raconter plus longuement au cours des années 2000, et après un premier volume dédié à son enfance, dans un Japon traditionnel rural, bercée par les croyances animistes de sa grand-mère, ce tome intermédiaire marque une rupture en abordant ses années de guerre. Ou comment un être naïf et dilettante bien loin des turpitudes politiques de son temps se retrouve embarqué vers une île paradisiaque du Pacifique pour y connaître l’enfer. Réchappant à la violence des bombardements, au manque de vivre, à la maladie, plus encore à la stupidité d’ordres militaires suicidaires, Mizuki est conscient d’être un miraculé, malgré la perte d’un bras suite à une terrible explosion. Au milieu du chaos, le soldat subit son destin mais il tient, aidé par l’assistance providentielle d’une communauté indigène et par les émanations magiques de la jungle luxuriante, qu’il voit comme la porte d’entrée d’un monde invisible échappant à l’entendement humain. A son retour du front, l’adulte Shigeru Mizuki redécouvre un pays exsangue et miséreux. C’est le temps des petits-boulots, des débuts dans le kamishibai, (une forme de théâtre de rue itinérant) puis des premiers pas dans le manga. Les temps sont durs. Mais après avoir côtoyé le néant, la vie reprend le dessus. Enfin.

Vie de Mizuki

t. 2 Le Survivant Cornélius

trad : Fusako Saito, Laure-Anne Maroisvie-de-mizuki-2-cornelius_m

Catégories : Mang'actu

Comments