beaux, botte, chroniques, hotte, kawanabe, kyosai, livres, manga, noel, tezuka

La hotte qui nous botte: spécial Noël!

Ca sent le sapin ! A quelques jours de Noël, Mang »arte vous livre sa sélection express de beaux livres manga à offrir ou se faire offrir…

Honneur au plus grand de tous, Osamu Tezuka vient de se voir consacré une bien belle biographie signée de la spécialiste britannique Helen McCarthy qui opère un vaste tour d »horizon de la carrière titanesque du Dieu du manga. Si le fan de Tezuka cherchera en vain des scoops et se contentera d »apprécier une fois encore l »histoire officielle, l »ouvrage richement illustré propose de splendides reproductions de planches et de couvertures des éditions originales ainsi que des photos plus inattendues d »un Tezuka au travail ou tout souriant au côté de notre Jean Giraud/Moebius national ! Indispensable en attendant peut-être un jour la bio non officielle. Osamu Tezuka. Le dieu du manga ;Eyrolles

Après son sublime 1000 ans de Manga, Brigitte Koyama-Richard consacre son nouvel essai plus spécifiquement à l »industrie de l »anime au Japon en y établissant là-encore des ponts avec la culture traditionnelle graphique de l »estampe. La chercheuse réserve une large part de son livre aux racines culturelles de l »animation japonaise et à l »archéologie du dessin animé ce qui en fait la spécificité et l »intérêt premier même si c’est un peu au dépend de la période contemporaine. Le livre bénéficie de superbes illustrations, d »analyses succinctes mais passionnantes et surtout s »enrichit de plusieurs interviews de très grands noms de la japanime et du manga comme Tetsuya Chiba ou Shigeru Mizuki.  De quoi faire oublier l »absence regrettable du studio Ghibli qui n »a pas répondu favorablement aux demandes d »entretien de la chercheuse. L »animation japonaise du rouleau peint aux pokémon ; Flammarion

De fait, les « ghibliphiles » pourront néanmoins se consoler en dévorant la monographie de Hayao Miyazaki centrée sur les réalisations du créateur japonais sans doute aujourd »hui le plus connu et révéré de la planète. A travers un déblayage des thématiques récurrentes qui essaiment dans son œuvre, les auteurs en géographes ethnologues arpentent les mondes imaginaires du père de Totoro pour déceler toutes les spécificités qui lui valent d »être considérer comme un trésor national japonais vivant. Illustrations en noir et blanc mais texte foisonnant et couverture magnifique. Hayao Miyazaki. Cartographie d »un univers ; Raphaël Colson et Gaël Régner ; Les Moutons électriques

Les bons livres sur l »histoire du manga ne sont pas si courants. Une raison de se jeter sur l »essai de Jean-Marie Bouissou, chercheur au CERI, féru de manga qui a mis sa rigueur méthodologique universitaire au service d »un déblayage analytique du medium. L »auteur y bat en brèche des idées encore bien arrêtées sur la supposée nocivité et niaiserie du manga pour mettre en avant ses caractéristiques, ses grands auteurs, ses thématiques et ses mutations liées aux changements structurels et conjoncturels d »une industrie, aujourd »hui emblème du Cool Japan à travers le monde. De fait, il y rappelle que ce medium jadis contre-culturel pâtit d »un conservatisme grandissant à mesure que les élites ont pris conscience de son impact social et culturel. Passionnant de bout en bout, Bouissou fait la synthèse des travaux récents des universitaires comme ceux de Sharon Kinsella ou Hiroki Azuma avec un souci pédagogique évident. Pour ne rien gâcher, les mangas pris en exemple ont pour la plupart été édités en français formant un guide de lecture appréciable si vous ne suivez pas assidûment nos chroniques sur Mang »arte, ce qui n »est d »ailleurs pas très bien. Manga histoire et univers de la BD japonaise ; Philippe Picquier

On termine avec la parution de L »histoire illustrée des cent démons d »après le maitre de l »ukiyo-e Kawanabe Kyosai (1831-1889) dépeignant la procession nocturne de créatures étranges, un thème inspiré d »une croyance populaire voulant que l »été des yokaïs et autres fantômes viennent se défouler dans les rues nippones. Ce chef-d »œuvre de l »estampe truffé de trognes démentes de démons est ici repris sous la forme d »un laporello sérigraphié en sept couleurs, niché dans un élégant boitier! Tout Shigeru Mizuki est déjà là ! Un ancêtre du manga sublimissime édité par l »Atelier bibliophile populaire.

Bonnes fêtes à tous, on se retrouve bientôt pour parler du monumental Kamui den (Kana) et de la BD aux Philippines!

Catégories : Mang'actu

Comments