content=microsoft, corps, definitions, dictionnaire, érotique, estampes, l¿amour, notre, sexualité, vision

Sexualité débridée

Dictionnaire de l »amour et du plaisir au Japon
Agnès Giard
Drugstore

Suite officieuse de L »imaginaire érotique nippon paru en 2006, ce copieux dictionnaire se donne pour ambition de couvrir en 400 mots-clés les composantes de la culture érotique japonaise. Segmenté en six grandes thématiques (le corps, la beauté, le fantastique, l »amour, la sexualité et l »industrie du sexe), l »ouvrage tente de cerner l »étendue des pratiques, fantasmes et symboles dont la multiplicité et la vitalité viennent nourrir tout un champ lexical spécialement dédié consacrant la singularité du sexe made in Japan. Dans ce vaste travail érudit, Agnès Giard s »interroge sur les origines et le particularisme de cet imaginaire qui surprend tant par son intellectualisation confinant à une sophistication extrême que par son outrance propre à bousculer notre vision « prude » du corps et de sa représentation forgée par notre tradition culturelle judéo-chrétienne. Convoquant les grands classiques littéraires (Le dit-du-genji) les citations d »écrivains modernes (Kawabata, Ranpô…) ou contemporains (Ogawa), des témoignages d »artistes et commerçants, la journaliste offre une vision « mosaïque » tour à tour poétique, clinique, anatomique et économique de son sujet, lequel irrigue tout un pan de la création depuis les estampes ukiyo-e de l »ère Edo jusqu »à la popculture contemporaine. Riche d »une iconographie fourmillante où les dessins perturbés de Daisuke Ichiba côtoient les estampes friponnes de Utagawa Kuniyoshi et où les photos difformes de Hibiki Tokiwa voisinent avec les poupées sensuelles de Gentaro Araki, l »essai sert de guide pour comprendre plus particulièrement la permanence de figures et de gimmicks qui essaiment dans le manga d »aujourd »hui. Patrie de l »évanescence, de l »émotion contenue et de la beauté inaccessible, tout semble en effet objet de fétichisation et vecteur d »érotisation et à lire les chapitres sur « l »œil » et « les larmes », on saisit mieux en quoi l »héroïne blessée de Evangelion Rey Ayanami avec son bandage sur l »oeil s »est muée en icône de la culture otaku.

Plongée passionnante dans cet univers trouble, précisons que ce dictionnaire ne fait pas l »impasse sur les sujets tabous que sont la pédophilie ou l »inceste non sans rappeler un fait incontestable : le Japon est l »un des pays qui comptent le taux le plus bas d »agression physique et de crime sexuelle.

Le blog d »Agnès Giard ici et un cosplay ci-dessous de Rey Ayanami pioché au hasard du web. C’est Noël, c’est cadeau!

Catégories : Mang'actu

Comments