Voyage au bout de l’Enfer

L »Enfer
Yoshihiro Tatsumi
Cornélius / 23€

En treize récits, Yoshihiro Tatsumi le père du gekiga, pointe le quotidien banal et tragique de petites gens dans la société japonaise des années 70.

 

Prenant le relais du beau et courageux travail entamé par Vertige Graphic éditeur de Coups d »éclat, Les larmes de la Bête et Good Bye, Cornélius poursuit la publication de la « tragédie humaine » de Yoshihiro Tatsumi à travers cette nouvelle sélection de récits conçus eux aussi pour l »essentiel au cours de la décennie 70. A croire que cette période scellant définitivement les dernières utopies au profit du triomphe de la modernité et de l »individualisme-roi symbolise idéalement la sensation de vide qui s »en est suivi et qui touche à des degrés divers les protagonistes de ces histoires. Etudiant fauché, gigolo d »un soir, fille-mère, clochard, prostituée, idiot, Tatsumi explore les contours d »une société de la marge d »un pinceau gorgé de noir faisant le constat de vies absurdes, où chacun est mis au devant de ses rêves brisés, de sa solitude et au sens même de son existence. D »où le regard sombre et désespéré qui larde ces pages d »un pessimisme étouffant tant y règne la frustration, la misère sociale et sexuelle auxquelles ne semblent répondre que folie autodestructrice et violence outrancière. Dans le chaos du monde émerge pourtant l »image poétique de ce clochard fendant une foule de travailleurs qui s »écartent machinalement à sa vue formant sans le vouloir un halo autour de lui. Peut-être un saint en enfer ?

Tatsumi en interview ici

Catégories : Mang'actu

Comments