Ichiguchi boxe Berlusconi!

Les Japonais aussi pètent parfois les plombs.
Keiko Ichiguchi
Kana / 8,50€

Après l »amusant Pourquoi les Japonais ont les yeux bridés parus il y a deux ans, Keiko Ichiguchi revient avec une nouvelle série de petits articles sur sa vie de Japonaise expatriée dans le pays de Botticelli et d »Aldo Maccione.

Délaissant ses shôjos, la mangaka qui nous avait accordé un entretien lors de sa venue à Angoulême, nous propose une nouvelle salve d »articles qui s »amuse du sujet inépuisable des différences culturelles. Contrairement à son précédent opus, elle parle peu de son métier de mangaka, encore moins du milieu du manga, s »intéressant plutôt à l »art de vivre et au tempérament si distincts des Italiens et des Japonais, le tout agrémenté d »articles truffés d »anecdotes sur l »histoire et le folklore nippon dont on retiendra évidemment les aspects les plus exotiques/insolites. La structure du livre composé de courts chapitres n »invite pas à une lecture suivie mais plutôt à un feuilletage guidé au gré des sujets traités et des envies du moment. Le ton se fait toujours aussi volontiers badin mais devient tout de même plus piquant dès qu »il s »agit de parler de sa situation d »extracommunautaire, des passages qui en disent long sur la gestion de l »immigration en Europe et du climat parano et kafkaïen qui en découle, ce qui prête pour le coup nettement moins à rire…

 

Catégories : Mang'actu

Comments