agent secret, break-ups, ghost girls, high maintenance, jack black, julien hurteau, ted tremper, websérie

Series Mania : Côté Webséries

Webseries

Le festival a cette année, pour la première fois, proposé un prix dédié aux webséries. C’était les internautes qui devaient voter. Et qui dit prix dit sélection. L’ensemble des 12 séries nommées a été montré lors d’une projection. Pour ma part, je retiendrai trois d’entre elles.

3. Ghost Girls

Produite par la société de production de Jack Black, cette série parodique raconte le quotidien foireux de deux fausses chasseuses de fantômes. Et du coup, c’est compliqué de blablater plus longtemps sur le synopsis. C’est amusant bien qu’un peu trop gaguesque pour que je trouve ça drôle sur le long terme.

A voir sur Yahoo Screen.

2. Agent Secret

Peut-être est-ce la série que j’aurais voulu que Chuck soit, c’est-à-dire une véritable parodie du monde de l’espionnage. Vous l’avez donc compris, on y parle d’agent secret. En l’occurrence, le personnage principal s’appelle Tom et son passé, que l’on découvre rapidement dans les premières minutes du pilote, lui est inconnu.

Agent Secret est imaginée par Julien Hurteau et Simon Lacroix à qui l’on devait la loufoque Deep, à découvrir sur tou.tv. Agent Secret peut-être découverte sur ztele.com.

1. Break-ups

Ma websérie préférée de la sélection est une série suisse. Ou plutôt un format américain importé par nos voisins – mais, ce qui est cool, c’est que c’est le créateur d’origine qui a réalisé sa propre adaptation. La toute première série, entièrement improvisée parait-il, date de 2011 mais cette nouvelle version, a priori bien plus écrite, est toute récente, février 2014. On la doit à la RTS. Et du coup, de quoi ça parle ? Du moment de la séparation entre deux personnes. Et pas forcément des couples. Dix épisodes sont disponibles. Ils sont inégaux mais ça vaut vraiment le coup d’œil.

Et la gagnante… High Maintenance

Bon, et enfin, on en vient à la série qui a remporté le prix des internautes. Ils ont récompensé la websérie High Maintenance. Assez populaire aux États-Unis (chaque épisode a au moins 100 000 visionnages sur vimeo), elle décrit un milieu artistique en utilisant le prétexte d’un dealer de drogue qui se rend chez ses clients à chaque épisode. Et chaque épisode décrit un nouveau client sans forcément que le dealer y soit réellement présent – une apparition suffit. Après en avoir vu quelques épisodes, je suis un peu circonspect. La série est sûrement trop intellectuelle pour moi… Je vous ai mis ci-dessous le premier épisode.

Catégories : Comédie · Point de vue