alan partridge, animal practice, bad education, citizen khan, perception

Replay. Animal Practice, Bad Education, Citizen Khan…

L’été est souvent propice au lancement de nouvelles séries. Aux États-Unis par exemple, ce sont les chaînes du câble qui se sont appropriées ce créneau, laissé vacant par les grandes chaînes nationales qui diffusent généralement rediffusions sur rediffusions. Mais les anglais ne sont pas non plus en reste. Je vous invite donc à découvrir cinq nouvelles séries, pas forcément réussies – c’est aussi comme cela que l’on se forge un esprit critique ! – lancées ces dernières semaines.

 

Bad Education (BBC3)

La chaîne anglaise dédiée à la créativité et aux jeunes est probablement l’une des mes chaînes préférées au monde, probablement pour son audace en matière de comédies. Mais ses récents errements m’avaient rendu quelque peu circonspect. Avec cette série, tirée de l’esprit du comédien Jack Whitehall, elle renoue avec le meilleur et se permet de rappeler les bons moments de How Not To Live Your Life, autre série d’un autre comique de stand-up de cette même chaîne.

Sinon, ça parle d’un professeur glandeur. Un hurluberlu qui passe son temps à se gratter le nez plutôt qu’à enseigner des choses à ses élèves, lesquels sont tous caractérisés presque à la perfection. Comme dans How Not To Live Your Life, le personnage est donc un gros lourd sûr de lui, et comme dans HNTLYL, il y a une dynamique amoureuse totalement foireuse – c’est devenu ces derniers temps un ressort comique très utilisé d’ailleurs, rappelons-nous par exemple de Hero Corp, qui a par ailleurs eu la joie d’obtenir une troisième saison sur France 4. Bref, Bad Education, c’est du potentiellement très bon.

Créée par Jack Whitehall (qui interprète le professeur glandeur). Diffusée depuis le 14 août. Une saison 2 est prévue.

 

Alan Partridge’s Mid-Morning Matters (Sky Atlantic)

Le personnage d’Alan Partridge est plus ou moins une institution outre-Manche. Interprété par Steeve Coogan, c’est le genre de type loser sur les bords mais totalement bling-bling de nature. Si bien que le décalage permet de créer des situations comiques généralement intéressantes, desquelles Ricky Gervais s’est probablement inspiré dans son travail.

Cette mini-série est en fait le remix d’une websérie. Dans cette suite d’épisodes, Alan Partridge est de retour cette fois-ci en tant que D.J. dans la station de radio fictive, North Norfolk Digital. Drôle si l’on aime le décalage brittish qui consiste, presque, à s’infliger des moments de malaise exquis. A noter pour l’anecdote que la série originale de 1997 est imaginée, entre autres, par le père de The Thick of It et de Veep, Armando Iannucci. Il s’agissait de l’une de ses premières œuvres marquantes.

Créée par Steve Coogan, Neil Gibbons, Rob Gibbons et Armando Iannucci.6 épisodes diffusés du 9 juillet au 13 août.

 

Citizen Khan (BBC1)

Et on continue avec les séries anglaises. Cette fois-ci, il s’agit d’une sitcom moquant le chef d’une communauté musulmane se situant dans un quartier de Birmingham. La particularité de cette série, c’est que son personnage a fait du trajet avant d’obtenir sa série. Il est apparu dans un programme de BBC2, sur Radio4 ainsi que dans une suite d’épisodes diffusés sur Internet.

La série parle donc de Monsieur Khan, leader de la communauté musulmane de son quartier. Ses traits sont particuliers : il est imbus de lui-même, il est acariâtre, à peine tolérant sauf quand ça l’arrange, et il n’arrête pas de dire du mal de l’une de ses deux filles, celle qui se met le moins en valeur (ne disons pas moche, voyons…) et qui est, mais ça n’a rien à voir évidemment, aussi celle qui s’intéresse le moins au Coran. Si l’on décèle au travers de sa méchanceté un peu d’humanité, la série a tout de même du mal à faire exister ses personnages au-delà des punchlines artificielles qu’on leur fourni. Le syndrome démontré dans la saison 2 d’Extras semble avoir atteint, ici, son paroxysme.

Créée par Adil Ray (qui interprète Mr. Khan). Diffusée depuis le 27 août.

 

Perception (TNT)

Le FBI, qui semble en manque de personnes compétentes, engage Daniel Pierce, une sorte de scientifique spécialisé en neurosciences, et atteint lui-même d’hallucinations. Heureusement pour les good guys, c’est un génie qui aide à résoudre des crimes, malgré son décalage évident avec le protocole.

Un projet globalement très attendu (d’autres diront formaté) qui s’interdit de prendre des libertés à son duo d’enquêteur, format lui-même ultra reproduit à la télévision américaine. Si la série prend ses marques au fur et à mesure des épisodes, elle n’en reste pas moins peu intéressante.

Créée par Kenneth Biller et Mike Sussman.Diffusée depuis le 9 juillet. Une saison 2 est déjà prévue.

 

Animal Practice (NBC)

C’est, avec Go On, l’un des pilotes lancés préventivement par NBC à l’occasion des Jeux Olympiques, un mois avant le début officiel de sa saison et de la diffusion des épisodes suivants. Si la série avec Matthew Perry m’a peu convaincu, c’est déjà beaucoup plus le cas pour celle-ci. Pour faire court, elle parle d’un vétérinaire peu commode avec les propriétaires de ses patients mais diablement fort.

D’une certaine manière, on pourrait se croire dans House mais en fin de compte, l’humour est bien plus orienté sur l’absurde et va piocher, nécessairement, dans le vocabulaire des animaux. C’est l’un des trucs que j’aime le plus dans la série : ses dialogues. Ils vont à mille à l’heure, à mi-chemin entre The West Wing et Community (deux séries de NBC, d’ailleurs). The West Wing pour les anecdotes qui peuvent démarrer un dialogue du type « Saviez-vous que les poules peuvent courir 15km en une heure ? » et pour Community dans la bienveillance que la série porte envers ses personnages. Très agréable.

Créée par Alessandro Tanaka et Brian Gatewood. Pilote diffusé le 12 juillet. Début de la saison régulière le 26 septembre.

Catégories : Comédie · Critique · Drama · Série américaine · Série anglaise