armando iannucci, charlie brooker, dan clark, david milch, jamel, olivier kohn

Six idées de séries à rattraper cet été

(De gauche à droite : John From Cincinnati, Veep, Dead Set, Inside Jamel Comedy Club, Reporters et How Not To Live Your Life)

La période estivale est souvent synonyme d’une baisse assez considérable de régime dans la diffusion inédite de séries télé, alors qu’elle est paradoxalement en forte hausse dans sa production – les chaînes préparant activant la rentrée de septembre.

Du coup, pendant cette période réservée, hors exceptions, aux rediffusions, je vous propose un programme sélectionné par mes soins qui mêle aussi bien le rire que l’angoisse ou le suspense. Un programme qui aura la lourde tâche, lorsque la pluie redoublera d’intensité, de vous laisser une impression d’été joyeux, ensoleillé et mystérieux voire angoissant. Bref, un été dépaysant, loin des séries formatées diffusées en pleine saison.

 

ETATS-UNIS

Veep (HBO) – 2012

C’est le petit nom donné à Selina Meyers, vice-présidente des Etats-Unis. Mais Selina a ceci de particulier : elle est autant hypocrite, égoïste, amoureuse, inculte, infantile, et intransigeante que l’américain moyen. Son équipe, pas forcément plus brillante qu’elle, fait tout pour adoucir son image, développer sa ligne politique et effacer ses gaffes. Veep est une excellente réussite, bien que peu regardée, de cette saison 2011-2012. Si ses premiers épisodes (enfin, surtout le premier) prennent leur temps à mettre en place les personnages, leurs caractérisations s’étoffent au fil de la saison, aussi bien sur le plan moral que dans les détails du quotidien. Une alchimie déjà présente dans la précédente série de son créateur, Armando Iannucci, responsable de l’hilarante The Thick of It.

Créée par Armando Iannucci. 8 épisodes diffusés entre le 22 avril et le 6 juin 2012. Une saison 2 est en cours de production.

 

John From Cincinnati (HBO) – 2007

Série de David Milch malmenée par la critique, John From Cincinnati reste pour moi une énigme ou, selon le point de vue, un tour de force : elle parvient à sublimer à travers la poésie et la rêverie une communauté de surfeurs en pleine crise identitaire. Son idée fondatrice ? Un homme, un certain John (et ça n’a aucun rapport avec Hero Corp), débarque à Imperial Beach et se retrouve adopté, un peu malgré elle, par la famille Yost. Sauf que ce John, presque autiste, semble doué de pouvoirs mystérieux qu’il ne donne pas l’impression de maîtriser. La série s’inscrit dans la renaissance des soap familiaux mais si sa dose d’excentricité lui apporte plusieurs scènes mémorables, elle ne pourra faire totalement oublier sa meilleure ennemie, Twin Peaks, née 17 ans plus tôt. Ceci dit, rien que pour son générique, elle vaut franchement le détour.

Créée par David Milch. 10 épisodes diffusés entre le 10 juin et le 12 août 2007.

 

Et pourquoi pas, également, Louie (FX), Party Down (Starz) ou Generation Kill (HBO) ?

 

FRANCE

Reporters (Canal+) – 2007

Reporters nous invite à suivre le quotidien de 24 Heures, journal d’information largement inspiré de Libération et de la rédaction de TV2F qui fabrique l’un des JT de 20h les plus regardés. Une plongée dans le journalisme où se mêle des profils divers, du carriériste assoiffé d’argent au vieux briscard amoureux d’un journalisme à l’ancienne, du fouille-merde spécialiste d’investigation à l’homme ou la femme tronc qui se contente d’arbitrer sans jamais vraiment travailler. Alors que les regards se sont tournés vers Engrenages, Reporters reste encore aujourd’hui l’une des meilleures séries françaises, notamment grâce à son regard aiguisé sur les liens tissés entre le monde politique, économique et médiatique. Ses intrigues prémonitoires (une saison 2 dont le fil rouge ressemble à s’y méprendre à l’affaire Karachi, qui n’avait alors pas encore éclaté) font d’elle une série unique au monde.

Extrait, saison 2 :

Créée par Olivier Kohn et Alban Guitteny. 18 épisodes diffusés sur deux saisons entre le 8 mai 2007 et le 15 juin 2009.

 

Inside Jamel Comedy Club (Canal+) – 2009

2009 sera la dernière très belle année de la fiction sur Canal+ : enchaîner la saison 2 de Reporters, Pigalle la nuit, la première saison de Braquo ET l’Inside Jamel Comedy Club, c’était proprement hallucinant. Concernant cette dernière, c’est probablement ma comédie française préférée avec Kaamelott et Fais pas ci, fais pas ça. Il ne faut surtout pas la confondre avec le Jamel Comedy Club. Car ici, on parle bien d’une série, avec des personnages fortement caractérisés, des intrigues plus ou moins tenues mais surtout des situations à mourir de rire façon Ricky Gervais, le créateur de The Office et d’Extras. Ma palme reviendrait à Jean-François Cayrey, dit « Jeff », un régisseur alcoolique odieux mais qui mériterait presque sa propre série façon Kenny Powers dans Eastbound & Down.

Premier épisode :

Créée par Fabrice Eboué, Blanche Gardin et Jamel Debbouze. 8 épisodes diffusés entre le 23 mars et le 9 avril 2009.

 

Et pourquoi pas, également, Xanadu (Arte), Fais pas ci, fais pas ça (France 2) ou Kaamelott (M6)

 

ROYAUME-UNI

Dead Set (E4) – 2008

Les zombies, c’est mon dada. Alors quand ils s’attaquent aux participants du Loft Story anglais, appelé là-bas Big Brother, c’est encore plus mes amis. Cette série, imaginée par l’esprit totalement déjanté de Charlie Brooker, reste un pur moment de délice sanguinolent. Idéale pour passer une soirée d’été finalement assez peu angoissante mais surtout très intense, aussi bien pour vos yeux qui seront secoués par une caméra épileptique que pour vos intestins qui, je l’espère, sont bien accrochés. La force du scénario, finalement assez attendu, c’est d’être kit-exutoire envers une certaine vision de la télé. Et c’est d’autant plus excitant que cette série est produite par une filiale d’Endemol UK…

Créée par Charlie Brooker. 5 épisodes diffusés entre le 27 octobre et le 31 octobre 2008.

 

How Not To Live Your Life (BBC3) – 2008

Je crois que les comédies écrites par des comédiens issus du théâtre ou du stand-up, c’est souvent un cachet de qualité supplémentaire. Ce constat, je l’ai réalisé en regardant l’Inside Jamel Comedy Club, Louie… ou bien How Not To Live Your Life. Cette dernière, imaginée par Dan Clark, représente bien l’excentricité britannique. Son humour exploite des situations jusqu’à leur moelle et aborde un ensemble de problématiques sociétales en les dédramatisant, comme lorsque l’on se rend chez le coiffeur (voir vidéo ci-dessous). L’histoire ? Don, un gros fainéant, hérite de la maison de sa mère-grand, tout juste décédée, mais également de ses dettes. Il est dans l’obligation de sous-louer l’une des chambres, et si possible à une jeune fille adorable qui aime boire de l’alcool.

Créée par Dan Clark. 20 épisodes (dont 1 spécial) diffusés sur trois saisons entre le 12 août 2008 et le 22 décembre 2011.

 

Et pourquoi pas, également, Spaced (Channel 4), The Thick of It (BBC2) ou Jekyll (BBC1).

Catégories : Comédie · Drama · Série américaine · Série anglaise · Série française