Angelina Medori

Fotofever

fotofever, la foire internationale de photographie contemporaine du 10 du 12 novembre à Paris.

 

(c) Graeme Williams
Kijk Gallery

 

La foire internationale de photographie contemporaine revient au Carrousel du Louvre pour sa 6ème édition, avec 80 galeries venues présentant 150 artistes émergents et un programme à destination des collectionneurs établis et débutants.

 

Giovanni Presutti
International Fine Art Photography Awards

 

fotofever confirme sa la place de foire d’art dédiée à la découverte et la collection de la photographie contemporaine à Paris.
fotofever continue de renforcer son engagement auprès des nouveaux acteurs de la photographie contemporaine, notamment à travers Young : une sélection de 8 très jeunes galeries au programme audacieux et Focus : section dédiée cette année à des galeries de l’Asie de l’Est (Corée, Japon, Taiwan).

 

Aura Aqua
Luisa Catucci Gallery

 

fotofever paris 2017 s’attache également à valoriser la photographie dans sa dimension artistique la plus large en accueillant autant de galeries d’art généralistes que de galeries spécialisées en photographie.
La scénographie innovante proposée lors de l’édition 2016 de fotofever paris est reconduite en 2017. Elle permet de proposer un parcours constitué d’allées en zig zag, en rupture avec le traditionnel stand fermé. L’espace décloisonné a permis une visite plus fluide, facilitant les rencontres avec les oeuvres et les galeristes.

Chien Yang Wang,
Vt Artsalon

Dans le cadre de sa mission Start to Collect, fotofever met en place diverses initiatives au sein de la foire en vue de faire découvrir les spécificités du marché et de la collection de photographie contemporaine. Ce programme est autant destiné aux amateurs qui souhaitent faire leur première acquisition, qu’aux collectionneurs établis qui affectionnent généralement les autres médiums (peinture, dessin, sculpture).

(c) Corinne Mariaud

ARTE Actions Culturelles partenaire de fotofever accompagne plus particulièrement l’exposition de Corinne Mariaud, Fake I Real Me récompensée par un coup de cœur aux dernières rencontres photographiques des Boutographies.
Cette série réalisée en Asie interroge l’importance que de nombreuses jeunes femmes accordent à l’apparence physique. Elle met en évidence le diktat de l’image et les représentations de la féminité dans la société contemporaine.
www.fotofever.com/

Catégories : Arts · Région · Île-de-France