Nathalie Semon

Rencontres du cinéma documentaire : Dessine-moi un genre

Du 6 au 16 octobre,  l’association Périphérie organise les 21ème Rencontres du cinéma documentaire à Montreuil. Un moment privilégié, entre partage et contemplation, pour repenser la place des femmes au cinéma.

 

C’est au cœur du plus grand cinéma public d’Europe – le Cinéma Le Méliès, à Montreuil – que se tiendront les 21ème Rencontres du cinéma documentaire. Organisé tous les ans au mois d’octobre par l’association Périphérie, le Festival gravitera autour d’une thématique plus sociétale qu’à l’accoutumée, repensant les genres au cinéma : « Féminin – Masculin ».

 

Ces Rencontres renversent les codes pour revisiter la place des femmes dans le monde du cinéma et explorer les schémas qui régissent leur mise en scène. Car, à sa manière, le 7ème art façonne aussi les genres, les lie et les délie, leur donne une image, une incarnation. Alors, comment le cinéma fait-il genre ?

Tables rondes, projections, expositions, séances d’écoute… Pour défaire les idées préconçues, les Rencontres du cinéma documentaire ont planifié une édition particulièrement riche en rencontres et évènements.

Origine du monde

 

ARTE Radio : Des sons pour y voir plus clair

 

« Vous souvenez-vous du moment où vous avez compris que vous étiez une femme / un homme ? »  Tout au long du Festival, un Studio Mobile arpentera Montreuil pour recueillir vos instants de vie et réflexions autour des questions d’identité sexuelle, de genre, de passions… Car, pour faire éclater au vol tous nos présupposés, il s’agit de les dissoudre dans le réel à grand renfort d’émotions, de désirs… d’amour peut-être aussi.

 

Ce studio, né de la rencontre entre le Théâtre du Soleil et ARTE Radio, compilera vos récits et vous en proposera un florilège lors de la programmation spéciale ARTE Radio qui se déroulera le 9 octobre. Présentée par Silvain Gire, cette séance d’écoute sera l’occasion de (re)découvrir trois documentaires sonores :

  • La vie d’Aleth, de Sonia Layglene
  • Pas mon genre, d’Elisa Monteil
  • Pelles et râteaux, de Jeanne Robert

 

Particularité : l’intégralité de cette séance sera traduite en langue des signes. Cette initiative fait suite à la démarche menée l’année dernière pour une meilleure considération des publics sourds et malentendants. ARTE Actions Culturelles avait alors participé au développement d’une version spécialement sous-titrée du film de Alexandre Sokourov, Francofonia, le Louvre sous l’occupation.

.

EN BREF

21ème rencontres du cinéma documentaire

Du 6 au 16 octobre au cinéma Le Méliès, Montreuil

Pour découvrir le programme détaillé: rendez-vous sur le site.

Catégories : Ecrans