Festival de cinéma de Douarnenez

 

Pour sa 39ème édition, le Festival de cinéma de Douarnenez poursuit sa traversée convoquant la culture bretonne comme la diversité des combats et des créations artistiques des peuples du monde

 

 

La plage de Keren Ben Rafael

La plage de Keren Ben Rafael

 

Le festival du cinéma de Douarnenez a cette particularité de placer l’humain au coeur de sa manifestation, il donne à voir et à comprendre les combats menés dans le monde, il croise les regards, multiplie les récit, explore les cultures et crée la rencontre.

C’est un festival engagé, d’éducation populaire, dont l’engagement est de rendre la culture accessible à tous, c’est pourquoi il développe des initiatives au niveau local.

Pour plus de mixité sociale, il fait le choix de conserver une démarche initiale de bénévolat ouverte à tous.

 

 

Miel de Semih Kaplanoglu

Miel de Semih Kaplanoglu

 

 

Cette année les peuples de Turquie sont les invités. Le Festival de Douarnenez cherche à interroger, rendre visible et compréhensible la diversité culturelle de la Turquie. Il offre un voyage visuel, sonore et textuel au gré de l’histoire et du présent truc, des minorités kurdes, alevis, arméniennes, gitanes, il donne la parole aux militants de la liberté d’expression, aux femmes, à la démocratie…

 

Différents documentaires d’ARTE sont projetés au festival de Douarnenez :

(sous réserve)

 

Fuocoammare de Gianfranco Rosi

Fuocoammare de Gianfranco Rosi

 

Fuoccoammare, au delà de Lamedusa de Gianfranco Rosi
Mercenaire de Sacha Wolff
La mer est mon royaume de Marc Picavez
La fin des ottomans de Mathilde Damoisel
Clash de Mohamed Diab
Nulle part en France de Yolande moreau
Louise en hiver de Jean-François Laguionie
Chienne d’histoire de Serge Avédikian

Poudreuse dans la Meuse de Mehdi Ahoudig, ARTE Radio

 

 

www.festival-douarnenez.com/fr/

 

 

 

Catégories : Région · Bretagne · Ecrans