Nathalie Semon

LIVE MAGAZINE : raconter et brouiller les traces

Des magazines qui se racontent sur scène et ne laissent aucune trace ? C’est l’idée des Live Magazine, dont les prochaines éditions se tiendront le 2 juin à Bruxelles et le 6 à Paris.

C’est une idée simple, à la fois pied de nez à notre époque et célébration du récit : un magazine qui se raconte sur scène et ne laisse aucune trace.

live magazine

 

Comme un magazine papier, les Live Magazine font intervenir des journalistes, des photographes, dessinateurs, écrivains et autres réalisateurs de documentaires. Chacun monte sur scène pour y raconter des histoires vraies, souvent personnelles, tantôt émouvantes, surprenantes ou drôles.

Ici, pas de pages mais une durée : 100 minutes pour « feuilleter » des récits longs de 3 à 7 minutes, pour découvrir aussi des formats de récit différents (en voix, en sons, en images, en dessins, en danse…).

 

La mémoire dans la voix

 

Seulement, ces représentations n’auront pas d’archive : aucune photo, aucun film n’en sera tiré. Les Live Magazine sont des « revues vivantes d’histoires vraies » où les récits ne se consomment que dans le temps où ils sont produits, dans l’ici et maintenant. Pas de sommaire avant le Jour J, pas de noms d’invités révélés a priori, c’est une expérience surprise et évanescente.

Autre différence non négligeable, à la fin des Magazines, chacun est invité à partager un verre avec les intervenants pour tisser de véritables échanges à partir de ces histoires vraies.

Les prochaines éditions se dérouleront le 2 et le 6 juin, respectivement à Bruxelles, sous le toit du Bozar, et au Théâtre de la Porte Saint Martin à Paris.

 

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Live Magazine.

Catégories : Scènes